Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !

Quel visage pour la Summit League en 2019-20 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la Summit League, de Denver à Western Illinois, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2019-20 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longs mois à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en Summit League à cette adresse.

Les équipes fortes de la Summit League ?

 
Qui jouera le titre en Summit League ?
South Dakota State Omaha North Dakota State
 

Quels joueurs faudra-t-il suivre en Summit League ?

 
Les joueurs majeurs en Summit League ?
Vinnie Shahid North Dakota State Tyson Ward North Dakota State
 

La saison des Bisons de North Dakota State :

Déroulez :
  • 73 points de moyenne inscrits, 31.5 rebonds captés, 11.5 passes décisives délivrées et 72.6 points encaissés de moyenne.
  • #4 en saison régulière dans la conférence Summit, victoire en finale du tournoi de la conférence face à Omaha (73-63).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Vinnie Shahid avec 13.1 points de moyenne.

Retour sur la saison de North Dakota State :

19 victoires pour 16 défaites – 9 victoires pour 7 défaites en Summit League.

S’il y a bien une équipe en Mid-Majors qui ne fait pas trop parler d’elle mais qui est tellement productive, c’est bien North Dakota State. La cause est simple, il n’y a pas de grande star, ce joueur majeur qui met en lumière le programme sur le plan national avec des grosses performances.

Bien au contraire, NDSU est une équipe collective, avec une rotation très élargie de 10-11 joueurs, tous apportant dans leurs domaines respectifs. Ce collectif, ce groupe, sort une saison moyenne au niveau du bilan général et sur les matchs de conférence… Mais sort une masterclass quand cela compte vraiment, lors du tournoi de conférence, en le remportant et en gagnant leur ticket pour la March Madness (La deuxième participation en cinq ans).

Pas grand-chose à dire sur les matchs de saison régulière. La première partie de saison fut compliquée avec des matchs très difficiles contre des grosses écuries comme New Mexico State, East Tennessee State, Gonzaga ou encore Iowa State. Les matchs de conférence sont de même facture, en montrant des énormes largesses défensives. C’est simple, c’était l’une des pires défenses championnats dans chaque domaine (rebonds, interceptions, pourcentage de l’adversaire), mais l’attaque, dans le top 30 sur la saison compense un petit peu ces faiblesses. Mais forcément, dans un jour sans offensivement, les défaites s’enchaînent.

C’est avec le seed #4 que NDSU commence son tournoi… Et comme par hasard, le niveau défensif augmente considérablement ! Oral Roberts, Western Illinois et en finale, Omaha, tous tombent sur la défense des Bisons, sans pour autant stopper les nombreuses options offensives du programme. C’est donc une petite surprise, North Dakota State représentera la Summit à la March Madness.

Direction le First Four et NC Central. Le match fut équilibré tout au long de la rencontre mais NDSU s’en sort avec un money time aux petits oignons (78-74). Le prochain tour, c’était l’armada de Duke et une défaite logique sur le score de 85 à 62…

Mais l’essentiel était déjà assuré, avec cette qualification et une victoire sur le tournoi. Comme quoi, le collectif, cela paye toujours.

Les nouveaux visages :

Noah Christensen (Freshman, ailier-fort) : il termine son cursus au lycée en rentrant dans l’histoire de son programme, Breckenridge. Avec 1861 points, il est devenu meilleur marqueur et deuxième au niveau des rebonds. Machine à double-double (20 points, 11 rebonds et 3.1 contres de moyenne en Senior), c’est un fort défenseur sur l’homme mais aussi en deuxième rideau. Joueur de l’ombre, qui va être intéressant à suivre.

Maleeck Harden-Hayes (Freshman, ailier) : arrière-ailier très agressif ballon en main, il a été nommé dans la watchlist pour Mr. Basketball dans le Minnesota. 20 points et 7 rebonds de moyenne en Senior.

Odell Wilson IV (Redshirt Freshman, ailier-fort) : saison blanche la saison dernière. Lui aussi un prospect venant du Minnesota, dans le top 10 des joueurs de l’Etat. Ancien Lineman en Football, donc niveau physique, c’est un déménageur. Intérieur un peu rustre mais va être productif défensivement.

Tyler Witz (Junior, pivot) : deux saisons en JUCO, avec 7.1 points et 3.9 rebonds de moyenne. Il arrive avec son expérience, ce qui n’est pas en trop vu la jeunesse chez les intérieurs. Possible titulaire au fil de la saison.

Le joueur à suivre de très près :

Vinnie Shahid (senior) : 13.1 points, 3 rebonds et 2.6 passes de moyenne.

Une nouvelle fois, l’un des joueurs à suivre dans une formation des Mid-Majors est passé par le circuit du Junior College.

Pourtant, son cursus en High School fut extrêmement solide. Mais voilà, les offres n’ont pas suivi et direction Western Nebraska Community College, où il explose. Une mention dans la deuxième équipe du championnat en Sophomore, avec 18.4 points et 4.8 passes en moyenne, avec un peu plus de 48% à longue distance. Après deux belles saisons, il rejoint North Dakota State et une place de titulaire. 

Il s’acclimate aisément à la philosophie des Bison, en sortant un exercice plus que solide, le tout en glanant le titre de « Newcomer Of The Year » et MVP du tournoi de conférence. Il possède le « package complet » offensivement, lui qui était connu pour être un adepte de l’agression vers le cercle adverse. Mais il a aussi développé un tir à longue distance, lui qui est maintenant bien adroit.

Comme quoi, le Junior College est formateur…

Le cinq majeur possible :

Vinnie Shahid (Senior) : 13.1 points, 3 rebonds et 2.6 passes de moyenne.

Jared Samuelson (Senior) : 7.1 points, 2.4 rebonds et 1.1 passes de moyenne.

Tyson Ward (Senior) : 12.4 points, 6.2 rebonds et 2.3 passes de moyenne.

Sam Griesel (Sophomore) : 6.1 points, 3.8 rebonds et 1.5 passes de moyenne.

Rocky Kreuser (Junior) : 8.7 pointes 3.9 rebonds de moyenne.

Présentation de la saison de North Dakota State :

North Dakota State est un peu un OVNI dans le paysage universitaire. En effet, le programme de Basketball peut se vanter d’avoir une rotation de… 11 joueurs !

Oui, 11 joueurs capables d’apporter ce petit plus lors d’une rencontre. Personne dans le championnat possède un tel banc, c’est aussi simple que cela. Voilà pourquoi c’est toujours une plaie de jouer contre North Dakota State. Il y a tellement d’options offensivement, que c’est un cauchemar à préparer pour les analystes vidéos.

Vinnie Shahid est un prospect NBA, lui qui peut viser une draft en deuxième tour la saison prochaine. Les autres membres du cinq majeur, qui ne changera pas par rapport à la saison dernière, sont complémentaires. Les joueurs savent et aiment jouer ensemble et cela se ressent lors de chaque apparition de l’équipe.

En plus, les arrivées complètent un peu pus le banc, sachant que NDSU n’a perdu qu’un seul joueur, Deng Geu, le sixième homme de l’an dernier. Sa taille manquera mais on espère que le transfuge de JUCO, Tyler Witz, prenne la relève. On ajoute donc un peu plus de densité chez les intérieurs, avec des joueurs de devoir. On prépare aussi l’avenir. Une intersaison plus que correcte.

Il manque juste un peu de taille de manière générale. Cela ne devrait pas poser de souci lors des matchs de conférence mais on a vu qu’une fois en March Madness, c’est un peu compliqué face à des gros calibres. 

Oui, on retrouvera les Bisons à la grande danse de mars, aucun doute là-dessus.