Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Romeo Weems DePaul vs Texas Tech 2019
(Crédit photo : Ryan Gilroy - The DePaulia)

DePaul attire (enfin) les regards avec un record de 9-1

Hormis le dernier revers à Buffalo, DePaul réalise un début de saison parfait. Les Blue Demons tournent aujourd’hui à 9-1 et pointent en 2ème place de la conférence Big East devant des équipes comme Marquette, Xavier, Villanova ou Seton Hall. 

Un tel début de saison est d’autant plus magnifié par la folle victoire des Blue Demons sur Texas Tech, le 4 décembre dernier, face à un finaliste du dernier Final Four.  

Une victoire en overtime acquise au terme d’une rencontre complètement folle. Des prolongations arrachées à 8.3 secondes du terme, sur un tir primé du guard senior Jalen Coleman-Lands, pour égaliser à 53-53. Et une victoire finale (65-60) pour un upset qui replace DePaul dans le paysage.

De nombreux regards se tournent dès à présent vers cette jolie équipe.

Jalen Coleman-Lands DePaul vs Texas Tech Upset 2019
(Crédit photo : Quinn Harris – Getty Images)

Charlie Moore et Paul Reed en patrons à DePaul

DePaul réalise le début de saison rêvé et le duo entre le guard Charlie Moore et l’intérieur Paul Reed n’y est pas pour rien. Les deux juniors sont juste énormes depuis le début de saison et ils se sont mués en véritables leaders sur le terrain. 

Charlie Moore, meneur de poche (5’11’’) et Paul Reed, grand intérieur (6’9’’), forment un duo magique à DePaul.

La superbe connection tire toute l’équipe vers le haut et, à chaque match, les deux stars du programme mettent leur équipe sur de bons rails. Un apport non négligeable que l’on retrouve dans leurs statistiques :

  • Charlie Moore : 15.9 points, 6.9 passes et même 1.9 steals de moyenne.
  • Paul Reed : 15.5 points, 10.8 rebonds et 3.6 blocks de moyenne.
Les moyennes complètes des têtes d’affiche de DePaul (ESPN).

On retrouve leurs qualités au scoring sur tous les matchs de DePaul et il suffit de regarder les meilleurs scoreurs de victoires pour le voir.

Charlie Moore a été le meilleur marqueur des Blue Demons à 4 reprises, contre 5 fois pour Paul Reed. Le tout pour les 9 victoires consécutives en ouverture de saison.

(espn.com)

Les 2 joueurs sont aussi impressionnants que bien accompagnés par un effectif complet et solide.

Derrière Charlie Moore et Paul Reed, d’autres joueurs sont là pour les épauler. Parmis eux, les expérimentés Jaylen Bultz (junior), Jalen Coleman-Lands (senior) ou le freshman Romeo Weems. Les seconds couteaux font le travail tous les soirs et ils ne sont pas pour rien dans la réussite actuelle du programme. 

Mais DePaul, c’est aussi une défense de fer mise en place par Dave Leitao, qui oeuvre chez les Blue Demons depuis 2015.

Le head coach était sur le banc des Blue Demons entre 2002 et 2005 (déjà en qualité de head coach) et ces années correspondent à la dernière participation de DePaul à la March Madness, en 2004. Tout sauf un hasard. 

Dave Leitao possède une grande influence sur le groupe et Brendan Favre, sophomore franco-suisse des Blue Demons, l’a confié au micro de Midnight on Campus :

Dave Leitao est un entraineur qui veut gagner à tout prix. Cela importe beaucoup sur l’équipe. On est toujours prêts à jouer pour gagner chaque match.

explique Brendan Favre à Midnight on Campus.
Dave Leitao DePaul Head Coach
Dave Leitao, head coach des Blue Demons (Crédit photo : USATSI)

Oui, DePaul est (enfin) de retour

Les Blue Demons ont souvent été moqués ces dernières années pour leurs mauvaises performances. Des moqueries justifiées. DePaul n’a plus connu la March Madness depuis 2004 et comptabilisait des bilans catastrophiques jusqu’à la saison passée (conclue avec un record général de 20-17). 

L’équipe a une revanche à prendre et le début de saison historique, avec un bilan de 9-0, est du jamais vu depuis 1986-1987.

Battu lors du dernier match à Buffalo, cela n’enlève (presque) rien au superbe début de saison de DePaul.

Le bilan quasi-parfait s’accompagne de quelques belles victoires. La dernière face à Texas Tech, donc, mais pas seulement. Les Blue Demons ont réussi à faire tomber de grandes équipes telles que Iowa, Boston College, Central Michigan ou Minnesota

Les Blue Demons affichent un bilan de 4-1 face aux participants de la dernière March Madness en 2019. Une nouvelle preuve de la solidité du programme en 2019-20.

Et, aujourd’hui, une véritable hype envahie la ville de Chicago. Cette sensation manquait cruellement à DePaul depuis bien longtemps. Cette ambiance folle, avec une foule en délire, a joué son rôle face à Texas Tech.

Jaylen Bultz, l’un des protagonistes de la victoire face à Texas Tech, en témoigne :

Ce fut une expérience formidable d’avoir une fanbase qui désire nous soutenir.

(CBS)

Brendan Favre a confirmé cette folle ambiance :

La victoire face à Texas Tech était un sentiment incroyable. Tellement d’émotions après cette fin de match folle. Moi et mes coéquipiers, on a ressenti que ce n’était que le début. On aura d’autres victoires aussi importantes que celle-ci dans le futur.

continue-t-il d’expliquer au micro de Midnight On Campus.

Avec les années de galère que DePaul a connu, un nouvel optimisme règne cette saison. Et pour couronner le tout, DePaul devrait vraisemblablemen faire une entrée remarquée dans les prochains classements.

Et, pour Brendan Favre, les objectifs sont clairs :

L’objectif pour nous est clairement d’aller le plus loin possible à la March Madness.

confie le joueur franco-suisse à Midnight on Campus.
Plus de lecture ?
“Midnight Throwback” : le replay (complet) de Kentucky-Wichita State au Second Round 2014