Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Duquesne Basketball)

Le chaos total règne à Duquesne !

Les saisons passent et se ressemblent du côté de Duquesne. Après une nouvelle saison décevante, davantage que prévu, d’ailleurs, le programme de basketball est en train d’imploser dans tous les sens.

Il faut dire que les Dukes ont terminé cet exercice avec le pire bilan au sein de l’Atlantic 10 (3 victoires pour 15 défaites) et un bilan général exécrable (10 victoires pour 22 défaites). Il s’agit de la saison de trop pour Jim Ferry, qui après 5 saisons à la tête de l’équipe, a été viré.

Son remplaçant n’est toujours pas connu et pire encore, les possibles noms évoqués ont tous, sans aucune exception, refusé. En bref, ont refusé le poste de head coach de Duquesne : Dane Fife (assistant à Michigan State), James Withford (Ball State), King Rice (Monmouth) ou encore Mike Rice, qui est retourné en High School après une affaire de violence envers ses joueurs à l’entraînement. Même ce dernier n’est pas intéressé !

Du coup, le processus de recrutement pour le futur entraîneur bat de l’aile du côté de Duquesne et forcément, comme prévisible dans ce genre de situation, les joueurs, n’ayant pas de garantie, partent.

C’est carrément un exode qu’est en train de vivre le programme des Dukes.

Tout d’abord, c’est le meilleur marqueur de l’équipe cette saison, Mike Lewis II et ses 14.1 points de moyenne, qui ont décidé de quitter le navire après seulement une saison de freshman à l’université. Son coéquipier, lui aussi freshman, Isiaha Mike, suit le chemin de son ami et coéquipier et a aussi demandé son transfert immédiatement. Il affichait une moyenne de 11.3 points et 5.8 rebonds cette saison.

Malgré une telle situation, on se dit que ce ne peut pas être pire pour Duquesne… Mais la “magie” du basketball universitaire fait son effet.

On apprend qu’un autre joueur a demandé son transfert : il s’agit du sophomore Nakye Sanders. Il affichait une moyenne de 5.1 points et 5.9 rebonds. Certes, ce départ reste moins préjudiciable que les deux premiers évoqués, mais attendez, ce n’est pas fini et vous allez comprendre pourquoi. Le calvaire continue de plus belle.

La promotion 2017 de freshman est aussi touchée par cet exode. En effet, deux prospects de la prochaine classe ont signifié à l’université de Duquesne qu’ils allaient ré-ouvrir leur processus de recrutement : deux prospects 3-étoiles, en la personne du prometteur Jamari Wheeler et de John Walker.

A ce stade de l’année, il ne reste plus que trois joueurs sous scholarship pour la saison prochaine à Duquesne, auxquels on ajoute deux redshirt et trois walk-on. Concernant la promotion 2017, on ne compte plus qu’une possible arrivée, celle de l’ailier fort Lewis Djonkam… Le tout en n’ayant plus aucune bourse disponible !

On se demande alors comment va se passer les prochaines semaines du côté de l’université. La situation délicate pour trouver un nouvel entraîneur ne joue pas en faveur de Duquesne, qui risque de voir encore des joueurs partir si la situation ne s’éclaircie pas de sitôt. On souhaite du courage au prochain head coach, qui doit prendre en main un programme meurtri par les départs et qui stagne depuis maintenant 4 ans dans les profonds de l’Atlantic-10.

La situation est grave et cela risque de ne pas s’arranger pour le mieux.

Plus de lecture ?
F.B. What ? La belle semaine de Bill Self à Kansas