Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Jonah Mathews USC 2018
(Crédit photo : Keith Birmingham - Pasadena Star-News/SCNG)

#CBBPreview : USC entame l’année du renouveau après l’enfer

Alors que l’intersaison touche à sa fin et qu’une nouvelle saison de basketball universitaire s’apprête à démarrer, il est l’heure de reprendre nos traditionnels #CBBPreviews. Neuvième épisode : présentation d’une nouvelle saison à USC à la sauce Midnight on Campus.

Nous les avions rencontré cet été. Après une année difficile, les Trojans reviennent pleins d’ambitions à l’aube de la saison. Les hommes d’Andy Enfield ont de grandes ambitions, à eux de ne plus décevoir.

USC Trojans

  • 76.3 points inscrits, 36 rebonds captés, 16,2 passes délivrées et 73 points encaissés en moyenne (statistiques complètes de la saison).
  • 16 apparitions à la March Madness, 2 Final Four dont le plus récent en 1954, 1 victoire lors d’un tournoi de conférence (2009)
  • #8 dans la conférence Pac-12, éliminé en quart de finale du tournoi de la conférence par Washington (78-75)
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Bennie Boatwright avec 18.2 points marqués.

Retour sur la saison de USC :

16 victoires pour 17 défaites – 8 victoires pour 10 défaites en conférence Pac-12

Tout n’a pas été facile sous le soleil de Los Angeles l’an passé.

Après une saison aboutie et conclue avec un bilan de 24 victoires et 12 défaites, les Trojans ne s’attendaient pas à vivre l’enfer. Menés par Nick Rakocevic, Jonah Matthews ou le jeune freshman Kevin Porter Jr., les hommes d’Andy Enfield ont déçu.

D’abord car l’équipe a été forcé de digérer les départs de Jordan McLaughlin et Chimezie Metu, mais aussi car Kevin Porter Jr. n’a pas eu un comportement exemplaire et enfin car l’équipe n’a simplement pas tenu son rang.

Vaincu dès le deuxième match de la saison par Vanderbilt, USC comptait déjà 6 défaites à l’issue du calendrier hors conférence. Puis, seulement 8 victoires dans la conférence Pac-12, un véritable chemin de croix. Les 4 défaites pour clôturer la saison régulière n’offrent qu’une place de 8ème pour le tournoi de conférence Pac-12, la dernière chance de qualification à la March Madness.

Au premier tour, USC vient à bout d’Arizona… tout cela avant d’être défait par Washington, premier de saison régulière, malgré un grand Nick Rakocevic. Les Trojans manquent la March Madness : une saison à oublier, en somme.

Les nouveaux visages :

Après cette saison galère, USC a perdu deux éléments majeurs. Kevin Porter Jr. d’abord s’est en allé pour la NBA tandis que Bennie Boatwright, intérieur de talent, tente également de se faire une place dans une équipe NBA.

Pour y remédier, Andy Enfield a réussi à enrôler plusieurs joueurs de talent.

D’abord, les Trojans ont obtenu l’engagement du talentueux Isaiah Mobley. Le frère d’Evan, meilleur lycéen de sa classe d’âge et qui a lui aussi choisi USC, est la recrue la plus talentueuse du programme depuis des années.

Ailier de grande taille, il est capable de scorer depuis le poste bas, en sortie de dribble et même grâce à son tir extérieur. Classé 20ème meilleur lycéen, le joueur devrait offrir des solutions offensives à Andy Enfield.

Autre recrue majeure : Onyeka Okongwu se distingue lui par sa force physique.

Extrêmement longiline, il se révèle comme un aspirateur à rebond. L’intérieur devrait mettre son physique au service de l’équipe. Fort défenseur intérieur, il devrait former une raquette de choix avec son compère Nick Rakocevic.

Classé 25ème meilleur lycéen, Onyeka Okongwu s’est illustré cet été à l’occasion du voyage à l’étranger de USC, de bonne augure à l’approche de la saison.

Et, pour compléter sa panoplie, USC a enrôle l’ailier Max Agbonkpolo et a bénéficié des transferts de Daniel Utomi et Quinton Adlesh, deux shooteurs d’élite.

Le joueur à suivre de très près :

Jonah Mathews (senior) : 12.6 points, 2.2 passes, 2.6 rebonds en 2018-19.

Il l’a déclaré à notre micro cet été : il veut être le meilleur joueur de la conférence Pac-12 et mener USC vers les sommets. Jonah Mathews est ambitieux.

Le gamin de Los Angeles est un scoreur prolifique doublé d’un instict défensif de qualité supérieure. En progression constante depuis son année freshman, il se distingue par son activité et son énorme impact sur le jeu, faisant de lui un joueur complet.

(Crédit photo : USC Athletics)

S’il veut atteindre ses objectifs et remporter le trophée de meilleur joueur de la conférence, Jonah Mathews devra néanmoins améliorer son adresse extérieure. Ne tournant qu’à 39.2 % aux tirs, le senior sait que sa progression sera la clé cette année à Los Angeles.

La balle est dans son camp, littéralement.

Le cinq majeur possible :

Elijah Weawer (sophomore) : 5.1 points, 2.4 passes, 1.7 rebonds.

Jonah Matthews (senior) : 12.6 points, 2.2 passes, 2.6 rebonds.

Charles O’Bannon (redshirt sophomore) : pas de stats significatives, 1 seul match joué.

Onyeka Okongwu (freshman) : lycée.

Nick Rakocevic (senior) : 14.7 points, 1.3 passe, 9.3 rebonds.

Présentation de la saison de USC :

USC ne vise qu’une chose cette saison : le titre de la conférence Pac-12.

Le collectif, semble-t-il en place dès cette présaison avec une belle victoire face à Villanova, sera la force de Trojans retrouvés. Elijah Weaver, Jonah Mathews et Nick Rakocevic poursuivent leurs progressions tandis que Onyeka Okongwu et Isaiah Mobley se révèlent être des jeunes très talentueux.

Le calendrier de la conférence Pac-12 sera sans doute le juge de paix pour ces Trojans aux dents longues. Avant de s’attaquer aux potentielles joutes du NCAA Tournament à l’issue de la saison ?

Plus de lecture ?
Cameron Krutwig Loyola-Chicago vs UC Davis Week 1 2019
“MoC Film Room” : Cameron Krutwig (Loyola-Chicago) contre UC Davis