Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Florida Gators Johnson Locke Bassett Nembhard 2018
(Crédit photo : AP Photo - Tony Gutierrez)

#CBBPreview : à Florida, les jeunes sont jolis et revanchards

Alors que l’intersaison touche à sa fin et qu’une nouvelle saison de basketball universitaire s’apprête à démarrer, il est l’heure de reprendre nos traditionnels #CBBPreviews. 11ème épisode : présentation d’une nouvelle saison à Florida à la sauce Midnight on Campus.

Florida était une équipe dont on attendait beaucoup la saison passée. Mais, on a rapidement été déçu des Gators, qualifiés et sorties de la March Madness par la petite porte. Une courte aventure terminée au Second Round face à Michigan.

Florida Gators :

  • 67.8 points de moyenne inscrits, 33.3 rebonds captés, 12.1 passes décisives délivrées et 63.6 points encaissés de moyenne (statistiques complètes de la saison).
  • 20 apparitions en March Madness, 5 Final Fours dont le plus récent en 2015, 4 victoires lors des tournois de conférence.
  • #8 en saison régulière dans la conférence SEC, défaite en demi-finale du tournoi de la conférence face à Auburn (62-65)
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : KeVaughn Allen avec 11.8 points de moyenne.

Retour sur la saison de Florida :

20 victoires pour 16 défaites – 9 victoires pour 9 défaites en conférence SEC.

Il est difficile de dire ça quand un programme se qualifie pour la March Madness. Pourtant, la saison des Gators n’en reste pas moins décevante. Peut-être en attendait-on trop ou les voyait-on trop beaux.

KeVaughn Allen et ses compagnons commencent mal la saison, qui plus est, face à un rival. Florida tombe de haut face à Florida State et perd de 21 points (81-60). De cette claque, les joueurs de Mike White s’en remettent en obtenant 2 victoires contre des programmes moins importantes, Charleston Southern et La Salle.

De nouvelles défaites s’en suivent contre Oklahoma, Butler et Michigan State. Mais aussi des victoires contres plus faibles qu’eux. C’est un peu l’histoire de la saison de Florida : un exercice en dents de scie.

En conférence SEC, même histoire.

2 défaites contre Tennessee, même bilan face à Kentucky et Auburn. Résultat : un bilan de 9 victoires pour 9 défaites… et une qualification à la March Madness, dans la partie West du tableau.

Seed numéro 10, Florida affronte Nevada lors de son premier match. Un premier test réussi avec une victoire (70-61) face à une équipe qui a dominé toute la saison et qui termine avec un bilan final de 29-5. Prochaine étape : les Wolverines de Michigan. Un autre programme dominant depuis de longs mois.

Mais, cette fois-ci, l’adversaire est trop fort. Les Gators de Andrew Nembhard s’inclinent sèchement de 15 points (64-49).

Fin de la partie et fin de parcours universitaire pour KeVaughn Allen, Kevarrius Hayes et Jalen Hudson, 3 des 4 meilleurs scoreurs de Florida.

Les nouveaux visages :

Mike White a perdu 4 seniors lors de l’intersaison. Tenté par les sirènes de la NBA, le Canadien Andrew Nembhard est finalement revenu pour une seconde année sur le campus de Gainesville.

Pour les remplacer, le staff de Florida a bien fait les choses avec 2 recrues 5-étoile, une autre 4-étoile et deux nouveaux visages 3-étoiles. À qui viennent s’ajouter 3 transferts.

Pour épauler Andrew Nembhard à la mène, les Gators ont attiré Tre Mann (#21) dans leurs filets. All-American doté d’un classement 5-étoiles, bon dribleur et capable de tirer d’un peu partout sur le terrain, le natif de Gainesville est un meneur américain tel qu’on l’imagine.

Il peut toutefois être complémentaire au Canadienn puisqu’il se révèle être un joueur beaucoup plus porté sur la passe et l’orientation du jeu.

Un autre meneur de jeu vient s’ajouter à l’effectif en la personne de Ques Glover. La recrue 3-étoiles vient agrandir un poste déjà bien fourni et ressemble à un pari pour le futur.

Pour écarter le jeu de Florida, le staff est arrivé à recruter un des joueurs les plus courtisés de la promotion 2019, Scottie Lewis (#7). Athlétique, dôté d’un premier pas rapide, l’arrière/ailier 5-étoiles originaire du New Jersey aura la tâche de dynamiter les défenses adverses.

Attention, la défense peut également devenir son point fort si la progression est là.

Sous la panier, on retrouvera le pivot 4-étoiles Omar Payne (#45). L’ancien élève de la Montverde Academy est un joueur avec un style un peu plus ancien : il prend les rebonds et il se projète vers le panier adverse.

Pour le suppléer, le pivot 3-étoiles Jason Jitoboh débarque lui-aussi à Florida.

Enfin, 3 transferts. Le meneur junior Tyree Appleby arrive de Cleveland State et l’ailier junior Anthony Duruji a quitté Louisiana Tech pour les Gators. Cependant, l’ancien ailier-fort senior de Virginia Tech, Kerry Blackshear Jr., est l’attraction majeure du marché des transferts et l’homme sur lesquels tous les regards seront portés.

Le joueur à suivre de très près :

Andrew Nemhard (sophomore) : 8 points, 5.4 passes et 2.9 rebonds de moyenne en 2018-19.

Il était attendu au tournant. Il devait être l’homme fort de l’attaque de Florida. Le gestionnaire d’une équipe qui devait connaitre un meilleur parcours. À l’image des Gators, ses performances auront été décevantes sur le terrain et les statistiques.

Après avoir testé sa côte lors de l’intersaison auprès des franchises de la NBA, Andrew Nembhard a finalement décidé de rempiler une année supplémentaire chez les Gators.

Le Canadien, qui a participé à la Coupe du Monde avec son pays natal, devrait avoir plus de responsabilités par rapport à la saison passée. Un exercice où il n’a su montrer ce que l’on avait aperçu lors des compétitions FIBA.

Passeur naturel, il est également capable d’artiller à mi-distance et à 3-points.

La progression est attendue au niveau de l’agressivité vers le cercle et qu’il soit plus responsable. S’il répond aux attentes, les Gators auront leurs mots à dire dans la conférence SEC.

Le cinq majeur possible :

Andrew Nembhard (sophomore) : 8 points, 5.4 passes et 1.2 interception de moyenne la saison dernière ;

Noah Locke (sophomore) : 9.4 points, 2.3 rebonds et 0.6 passe de moyenne la saison dernière ;

Keyontae Johnson (sophomore) : 8.1 points, 6.4 rebonds et 1.3 passes de moyenne la saison dernière ;

Dontay Bassett (junior) : 2.7 points, 2.3 rebonds et interception de moyenne la saison dernière ;

Omar Payne (freshman) : lycée.

Présentation de la saison de Florida :

Pour cette nouvelle saison, le calendrier hors-conférence de Florida va permettre aux joueurs de Mike White de se faire la main et aux freshmen d’accumuler de l’expérience en vue du mois de janvier.

Florida State, UConn, Butler et Utah State représentent une belle adversité où les premières réponses apparaitront avant le début de la conférence SEC.

Sur la papier, les Gators de la cuvée 2019-20 sont peut-être moins expérimentés mais ils sont sans doute plus talentueux. A eux de trouver la solution pour que la machine soit huilée et qu’elle ne grippe pas comme la saison passée.

L’objectif est de faire mieux que l’année dernière : mieux que la petite 8ème place dans la conférence SEC et le Second Round à la March Madness.

Plus de lecture ?
Florida Defensive Backs Celebration 2019
Florida est-il l’adversaire idéal pour battre LSU ?