Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Matt Stone-Courier Journal)

“Focus of the Night” : #7 Wofford s’est fracassé contre #2 Kentucky… et les premiers résultats du Second Round

Le premier week-end de la March Madness entre dans le vif du sujet avec la première session du Second Round. Les 32 équipes qualifiées jouent leur va-tout afin d’accrocher une qualification pour le Sweet 16 ; ce qui fut le cas pour Kentucky, qui a obtenu une victoire à l’aide d’une superbe défense, face à laquelle Wofford a succombé.

Que faut-il retenir des matchs de basketball universitaire de la soirée ? Quelles sont les performances remarquables et quels sont les faits marquants ?

Pour la présentation complète, détaillée et en exclusivité de l’ensemble du Second Round : c’est directement à cette adresse.

 

 

Les (vrais) matchs du Second Round

 

Second Round
E
A
S
T
Samedi 23 mars 17h10 #3 LSU #6 Maryland 69-67
Samedi 23 mars 00h45 #2 Michigan State #10 Minnesota 70-50
Dimanche 24 mars 00h10 #4 Virginia Tech #12 Liberty Score
Dimanche 24 mars 00h45 #1 Virginia #9 Oklahoma Score
Second Round
W
E
S
T
Samedi 23 mars 22h15 #2 Michigan #10 Florida 64-49
Samedi 23 mars 23h10 #4 Florida State #12 Murray State 90-62
Samedi 23 mars 00h10 #1 Gonzaga #9 Baylor 83-71
Dimanche 24 mars 23h10 #3 Texas Tech #6 Buffalo Score
Second Round
S
O
U
T
H
Samedi 23 mars 1h40 #3 Purdue #6 Villanova 87-61
Dimanche 24 mars 17h10 #2 Tennessee #10 Iowa Score
Dimanche 24 mars 00h45 #1 Virginia #9 Oklahoma Score
Dimanche 24 mars 2h40 #12 Oregon #13 UC Irvine Score
Second Round
M
I
D
W
E
S
T
Samedi 23 mars 19h40 #2 Kentucky #7 Wofford 62-56
Samedi 23 mars 2h40 #4 Kansas #5 Auburn 75-89
Dimanche 24 mars 19h40 #1 North Carolina #9 Washington Score
Dimanche 24 mars 1h40 #3 Houston #11 Ohio State Score

 

“Focus of the Night” :

#7 Wofford et Fletcher Magee se sont fracassés contre la défense de #2 Kentucky

 

Rare sont les équipes qui ont trouvé la solution pour éteindre Fletcher Magee, l’un des meilleurs tireurs de l’histoire du basketball universitaire. Kentucky peut désormais rentrer dans cette catégorie.

Ce n’est pas une main dans le visage, un bras levé, un corps positionné à quelques centimètres ou une prise d’appuis en déséquilibre, dos au panier, qui effraient le leader spirituel de Wofford. Or, les Wildcats ont réalisé l’impensable : Fletcher Magee termine la rencontre à 0/12 à 3-points, deux jours seulement après l’édification d’un nouveau record de réussites lointaines en carrière.

L’artilleur le plus prolifique de l’histoire de la Division I a vécu sa pire rencontre lors du match le plus important de sa carrière. Jamais il n’avait manqué autant de tirs lointains en une rencontre, et c’est malheureusement, sur cette performance qu’il clôt sa carrière avec les Terriers.

Kentucky s’impose (62-56) sans P.J. Washington, blessé, et quitte le Second Round pour une 8ème qualification au Sweet 16 de la décennie.

“Je suis toujours un peu choqué,” déclare Fletcher Magee à l’issue de la rencontre. “Cela ne semble pas logique pour moi de terminer un match à 0/12 à 3-points. Si je sors un 3/12, on gagne le match. Je ne sais pas comment c’est arrivé, mais ce dont je suis sur, c’est que je ne vais pas m’en remettre avant un moment.”

Il s’agit seulement de la deuxième rencontre de l’année où Fletcher Magee ne réussit pas un tir primé. En décembre, il était revenu d’un match face à Kansas avec un 0/9 et une défaite contre les Jayhawks. Son dernier raté derrière l’arc ? Il faut remonter au 3 janvier 2017 (!) contre The Citadel.

La pression défensive constante amenée par Tyler Herro, Ashton Haggans et le héros méconnu du Second Round, Jemari Baker Jr., a sans doute épuisé la gunner des Terriers, qui, plus le match avançait, n’arrivait pas à enfiler des tirs qu’il réussissait sur une base quotidienne.

Kentucky survit à Wofford grâce à une défense féroce, qui a permis aux Wildcats de courber l’échine en début de rencontre, avant de passer à la vitesse supérieure en seconde période.

Malgré les fautes accumulées très rapidement, le secteur intérieur a dominé son adversaire de la SoCon. Reid Travis (14pts, 11reb) n’ pas marqué les esprits mais il a joué à l’expérience, bloquant l’accès au cercle, sécurisant les rebonds et enfilant les points calmement dans la peinture opposée. Et puis, bien qu’il a commis quelques erreurs de jugement, Keldon Johnson a propulsé les Wildcats vers l’avant au milieu de seconde période avec une série de 5 points consécutifs, représentatifs de la puissance de Kentucky malgré une rencontre difficile.

Cependant, les intérieurs de Wofford n’ont pas donné leur part aux chiens. Cameron Jackson (11pts, 8reb) et Keve Aluma (7pts, 11reb) n’ont pas surnagé et ont tout aussi bien joué que E.J. Montgomery ou Nick Richards.

Finalement, la bataille la plus intense s’est produite au niveau des meneurs de jeu.

Nathan Hoover (19pts à 6/9, 4/5 de loin) a pris les Terriers en main et a réussi son pari, en alignant les tirs lointains pour conserver son équipe dans le match. Ashton Haggans, préoccupé à contenir Fletcher Magee, n’a pas eu un impact aussi important qu’espéré, bien qu’il termine avec 11 points, 5 rebonds et 4 passes.

 

Les autres rencontres marquantes du Second Round :

 

  • #3 LSU 69-67 #6 Maryland

Une véritable bataille des tranchées s’est déroulé pendant 35 minutes, jusqu’à ce que les artilleurs se réveillent dans le money time. LSU et Maryland se sont tirés dans les pattes du début à la fin de la partie, mais les Tigers ont eu le dernier mot, à deux reprises.

Skylar Mays pensait avoir réalisé le plus difficile avec un tir primé à 30 secondes du buzzer, mais, sur l’action suivante, Jalen Smith lui répond du tac-o-tac et les Terrapins égalisent à 67-67.

C’est le moment que choisit Tremont Waters pour sceller le sort de la rencontre, avec un drive vers le panier couronné de succès, à l’ultime seconde. Le meneur de jeu envoie les Tigers au Sweet 16 malgré les embûches de la saison, que ce soit le décès prématuré de Wayde Simms ou la suspension de Will Wade.

  • #4 Florida State 90-62 #12 Murray State

Ja Morant (28pts, 5reb, 4ast) a connu un coup de chaud monumental lors des 5 premières minutes, avec 3 réussites lointaines en 3 tentatives. On se dit alors que Murray State est capable de rivaliser avec Florida State. Malheureusement, cela a été le seul et unique brin d’espoir des Racers.

Les Seminoles ont enclenché la vitesse supérieure dans la foulée et le collectif des hommes de Leonard Hamilton a littéralement marché sur les individualités de Murray State grâce à un différentiel de taille et de qualités athlétiques immensément supérieur. Mfiondu Kagenbele (22pts à 10/12, 7reb, 3blk) et Christ Koumadje (6pts, 9reb) n’ont fait qu’une bouchée des Racers sous le cercle.

Enfin, Terance Mann (18pts, 8reb, 6ast) a révélé des lacunes défensives importantes en attaquant la peinture sans relâche. Florida State a rappelé à tout le monde qu’il ne faut pas les oublier trop vite.

  • #1 Gonzaga 83-71 #9 Baylor

Gonzaga a dominé, Baylor est revenu au contact avec les 10 premiers points de la seconde période, mais les Bulldogs possèdent une arme (plus vraiment secrète) qui a réalisé la différence entre une victoire à l’arrachée et un succès “showtime”.

Brandon Clarke a de nouveau montré de quelle trempe il était constitué et a survolé, littéralement, la rencontre à coup de dunks puissants et de contres ravageurs. Le transfert en provenance de San José State porte les Zags à un cinquième Sweet 16 de suite avec une performance remarquable : 36 points (record en carrière), 8 rebonds et 5 contres.

Mark Vital (17pts, 8reb) a tout essayé pour ramener les Bears au contact, mais, il existait un véritable monde d’écart entre les deux équipes, que ce soit en terme de collectif ou de talent intrinsèque des joueurs sur le terrain.

  • #4 Kansas 75-89 #5 Auburn

Pour la première fois en 16 ans, Auburn a obtenu son ticket pour le Sweet 16. Et les Tigers ont qui plus est franchi cette nouvelle étape avec style, puisqu’ils ont complètement annihilé Kansas à coup de tirs lointains. Bryce Brown (25pts à 7/11 de loin) a pris du plaisir aux côtés de Chuma Okeke (12pts, 5reb, 4ast, 4stl), Anfernee McLemore (11pts à 2/4 de loin) ou encore Jared Harper (18pts, 6ast).

Les Tigers ont écrasé les Jayhawks d’entrée de jeu, avec 3 interceptions en 4 minutes et 6/8 derrière l’arc en 8 minutes. Les hommes de Bill Self se sont trouvés avec 17 points de retard avec qu’ils ne comprennent quelque chose, et, ils ne sont jamais arrivés à sortir du trou.

Plus de lecture ?
Photo Gonzaga
La NCAA regarde vers l’Europe