Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Sean Miller HC Arizona Wildcats Sideline 2019
(Crédit photo : Christian Petersen - Getty Images)

Arizona et Sean Miller accusés de 9 violations (et 5 de Niveau I) par la NCAA

Dans une “Notice of Allegations” envoyée le 21 octobre dernier, la NCAA s’attaque enfin à l’Université d’Arizona et l’accuse de 9 violations du règlement universitaire, selon Seth Davis de The Athletic.

5 des 9 violations citées sont de Niveau I, le plus sévère dans le barème de la NCAA.

Celles-ci inculpent, entre autre, l’Université d’Arizona d’un manque de contrôle institutionnel et le head coach du programme de basketball, Sean Miller, d’un manque de responsabilité. Ces accusations sont chacune redoutées et amènent régulièrement à de lourdes sanctions. Le head coach du programme de natation d’Arizona, Augie Busch, est lui-aussi cité dans la “Notice of Allegations” avec une violation de Niveau I pour un manque de responsabilité.

Le total de 9 violations à l’encontre d’Arizona est le plus grand total d’accusations reçues par une université impliquée dans le scandale de corruption organisée. Kansas a cependant été accusée de 5 violations de Niveau I (que l’école a réfuté avec une position “suicidaire”).

Les Wildcats n’ont pas publié officiellement les détails de l’accusation de ligue universitaire et se retranchent derrière les droits de confidentialité d’une investigation en cours.

Toutefois, les détails de la “Notice of Allegations” ont été partagés par un conseiller externe d’Arizona, Paul Kelly, au sein de la demande de l’Université de transférer le jugement des infractions auprès du Independent Accountability Resolution Process (ou IARP), dernier né du bras armé de la NCAA. Cette structure composée d’un panel d’experts judiciaires indépendants rend un verdict en dehors du traditionnel processus d’examination collégial de la ligue, mené par le “Committee on Infractions”.

Dans le cadre de l’investigation contre le système de corruption organisée en basketball universitaire lancée depuis 2018, les affaires judiciaires contre Kansas, LSU et NC State ont également été renvoyées devant le IARP.

Arizona est toutefois la première université à demander un renvoi devant le IARP.

Et c’est un peu un pari à double-tranchant.

D’un côté, un porte-parole des Wildcats a soufflé à The Athletic que cette décision de référer le dossier auprès de l’IARP est “basé uniquement sur [le] désir d’obtenir une résolution de l’affaire aussi rapidement que possible”. Paul Kelly précise cependant dans la demande de renvoi que l’Université désire que “un tribunal neutre et impartial entende les témoignages, considère les arguments factuels et légaux et rende un verdict juste et équitable”.

De l’autre côté, aucun appel n’est possible à la suite du verdict rendu par le IARP, à l’inverse de celui rendu par le “Committee on Infractions”.

L’Université d’Arizona est mise en difficulté dans le scandale de corruption organisée en basketball universitaire depuis la révélation de celui-ci, en Septembre 2017, par le Procureur Général du District Sud de New York.

L’ancien assistant de Sean Miller, Emanuel “Book” Richardson, avait été arrêté dès le premier jour des révélations et a ensuite été jugé coupable d’avoir accepté près de $20.000 en pots-de-vin afin de rediriger des recrues d’Arizona vers Christian Dawkins et Munish Sood. Entre autre, des écoutes téléphoniques ont révélé des paiements (à hauteur de $40.000) en direction de Rawle Alkins et de sa famille.

Emanuel “Book” Richardson aurait également joué un rôle prépondérant avec Deandre Ayton, qui aurait perçu la somme de $100.000 au cours de sa carrière universitaire avec les Wildcats.

Sean Miller ne serait pas étranger à ces échanges d’argent et Christian Dawkins se plaisait à le préciser au cours des témoignages du procès fédéral mené par le FBI.

La chose avec Book [Richardson] et Arizona, c’est que Sean Miller doit tout savoir de ce qu’il se passe. Je peux appeler Sean [Miller] et avoir une conversation sur ce qu’il se passe et ce qui a besoin d’être réalisé. […] Il parle de choses au téléphone dont il ne devrait pas parler.

explique Christian Dawkins, dans un enregistrement, à deux agents du FBI sous couverture.

Tu le sais déjà, Sean [Miller] s’occupe de Rawle [Alkins] et d’eux. Il n’y a pas de dépenses à faire pour Rawle. C’est simple.

explique Christian Dawkins à Book Richardson dans un autre appel enregistré.

L’Université d’Arizona risque de très lourdes sanctions si les 9 violations sont confirmées par le panel de l’IARP.

Une violation de Niveau I avec des circonstances aggravantes (ce que la NCAA entend bien appliquer aux accusations) à l’encontre d’une institution peut mener à une interdiction de participation aux activités d’après-saison pour une durée de 2 à 4 saisons. Une violation de Niveau I à l’encontre d’un head coach peut mener à une suspension de 50 à 100% d’une saison universitaire.

Plus de lecture ?
Matt Mitchell San Diego State Aztecs vs Utah State 2019
“CBB Preview” : quelles seront les équipes surprises en 2020-21 ?