Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Angelo Stuart Seattle U Redhwaks Mineral Area JUCO 2019
(Crédit photo : Seattle U Athletics)

Angelo Stuart (Seattle U) : “je veux devenir un leader” après une expérience réussie en JUCO

En plein coeur de l’intersaison, Midnight on Campus se projette déjà sur la prochaine saison de basketball ; en se basant sur le fait qu’elle aura lieu, bien sûr. Cette période permet d’aborder les (potentielles) stars de demain : nos “Diamants Bruts”. 

Et ces perles peuvent prendre plus d’une forme différente. 

De futurs talents qui ont connu une saison de freshman ou sophomore intéressante et qui tentent de (re)lancer leur cursus dans une nouvelle école. Des prospects de Junior College qui arrivent en NCAA. Ou, plus classique, des prospects de la prochaine promotion de recrutement.

Après le premier opus sur l’ancien freshman d’UMass, C.J. Jackson, découvrons l’un des meilleurs prospects issus du Junior College cette saison, en la personne d’Angelo Stuart, futur joueur de Seattle U en conférence WAC.

Nous avons eu la chance de s’entretenir avec lui et nous nous sommes intéressés sur sa saison de freshman plus que convaincante, son futur en Division I, son avis sur le circuit du JUCO et pleins d’autres sujets plus intéressants les uns que les autres.

Pour les personnes désirant retrouver l’interview en version originale (en anglais), elle est disponible ci-dessous.

Pour lire la retranscription complète en anglais :

Midnight on Campus : Hi Angelo, thank you for according us this interview. First of all, can you introduce yourself for our readers who don’t know you ?

Angelo Stuart : My name is Angelo Stuart, I am a sophomore and I and committed to the Seattle University.

MoC : Could you describe in few words your profile as a basketball player, included strengths and weaknesses ?

AS : As a basketball player, I have a uptempo game. I love to push the ball in transition. One my biggest strengths is being able to score the ball. I am continuing to work on my defense so that I can guard anyone in the country.

MoC : Let’s talk about your freshman season in JUCO. First, you joined a powerhouse (Mineral Area), what was your motivation / goal with this decision ?  And why this program in particular ?

AS : I had a very successful year at Mineral Area College. When I spoke with Coach Luke, our goals were the same and we both wanted to win and he wanted to be able to get me into a university after my freshman year. That is a huge reason why I felt very comfortable choosing Mineral Area.

MoC: You finished your first season with many awards and you earned an All-American honnor with a nomination in the second team by the NJCAA. Congrats on that. Tell us what was your impressions for this season, both individually and as a team.

AS : Winning Player of the Year in Region 16 was a huge accomplishment for me. My goal when I go out on the court is to make a positive impact wherever I can. I had some of the best teammates I could ask for and we played extremely well together and that is why we were able to win 30 games. 

MoC : Can you tell us about the day-to-day life of a student-athlete in a JUCO program? Is it different with high school or college ?

AS : My days are really simple actually. Monday though Friday I have my classes in the morning. We have practice from 1-3pm. Afterwards we lift. I get a bite to eat and finish any work that I have for school. At night usually me and a few of my teammates go put up some shots before we call it a night. It is for sure a lot different than high school. You have to manage your time a lot better and make sure that you are taking care of your business outside of basketball. 

MoC : It is true that more and more prospects, who end their High School journey, decide to go to Junior College to show themselves a little more. Do you think this is the best option when you are not satisfied with your offers ? What advice would you give to a prospect who want to follow this path? The advantages and disadvantages of Junior College for example.

AS : I think that it is definitely becoming more popular for kids out of high school to enter Junior College. I think that if you get with the right program and enter into juco with the right mindset, the sky is the limit. My advice is to never get discouraged. You need to focus on yourself and ways you’re going to get better. Everybody’s journey is different so do not get down on yourself when times get hard. A tough work ethic will always come out on top. 

MoC : Off topic, I would like to have your opinion about the G-League which is setting up a program for high school players who wants to become professional (and paid). Do you think it’s viable in the future, or it’s just some hype ? Did you have some contacts to join the G-League ?

AS : I think that it is a huge opportunity for high level high school players to skip college and I am all for what the G-League is doing. That is not my path though. I think it is really important for me to get my degree so that what I am set out to do. 

MoC : The current situation is quite unusual with the health crisis. How do you manage this period without Basketball? The recruitment process has been impacted, it is more difficult to make a decision without the « traditional » process (like visiting the campus) ? 

AS : Making a decision during these tough times was definitely challenging. I missed out on all of my visits. I was not able to meet my coaches in person. It was a very stressful time for my family and I. I  am blessed that I have a great support system and that I was able to find the right fit for the next stage of my basketball career. 

MoC : Now, let’s talk about your commitment. After one season in JUCO, you recently committed to Seattle U after you re-open your process (you verbally committed to Western Illinois previously). Can you explain why this particular program instead of Western Illinois ? Did the academic standards of Seattle U was a big part on your decision ? Did you had some other offers from D1 ?

AS : Well first off, I want to give credit to the great staff at Western Illinois. They have a really great group of guys and I know they will be successful. I was excited to go, but after discussing with my family, academically it was not a fit. Seattle University on the other hand had what I  was looking for both academically and on the basketball court. I did have other division one offers but Seattle University felt like the place for me. 

MoC : Seattle U struggles last season but the future is bright (the roster is very young). Do you have any idea on how you are going to be used with your new team, your role ? Do you have some contacts with your new teammates, coaches ?

AS : I am very excited to join Seattle University. My role on the team is to be a secondary ball handler with the point guard on the floor. I will be used as a scorer and that what I am comfortable doing. I  have been in contact with my teammates and coaches everyday so that has been great.

MoC : What are your goals for the upcoming years ? I think the March Madness is on your to-do list, maybe put your program on top of the WAC ? Then, become professional, the NBA or your main focus is to get a degree first ?

AS : Obviously I am a competitor so I want to win. I believe that with the group we have, we have the potential to be the best team in our conference. I want to be able to impact the game as much as I possibly can when I  am out there and to be a leader for our program. Like I said before, getting a degree is very important for me, but my plan is to play professionally after college so I am going to continue to work on my craft to make that a reality. 

MoC : Thank you for taking the time to answer my questions. You can have the last word, feel free to thank anyone or leave a message to anyone. 

AS : I  would really like to thank my family, Coach Zo, Coach Myles and everyone at Mineral Area. I  am super excited for my next step and I am going to work extremely hard to accomplish my goals!

Mais qui es-tu, Angelo Stuart ?

Pur produit du Queens (New-York), Angelo Stuart n’a pas connu un cursus traditionnel.

La concurrence est rude en High School et si vous n’êtes pas dans un lycée médiatisé, vous avez beau faire un travail monstre au niveau de vos statistiques, la plupart des scouts universitaires ne vous remarqueront pas. Angelo Stuart a connu la gloire dans son lycée de St. George’s High School.

Il y affichait une moyenne de 31 points lors de sa saison de junior, avec une nomination dans la « First Team All-State » ainsi que le titre de « All-New England Prepatory School Athletic Council », qui récompense le coté scolaire.

Pour finir son cursus en High School, il décide de rejoindre la Lincoln Academy Prep. C’est une Prep School répertoriée au sommet sur le plan national. Là, la transition est plus délicate. Il n’est plus la star de son équipe. Mais, il arrive quand même à tirer son épingle du jeu et termine à 12 points de moyenne, ce qui plus qu’honorable (surtout dans une Prep School).

Cependant, les offres en provenance de Division I n’affluent pas et il décide alors de tenter sa chance en Junior College. Plus précisément dans l’un des meilleurs programmes du championnat en JUCO, le Mineral Area Community College à Park Hills (Missouri).

J’ai discuté avec Luke [Strege] et nous avions des objectifs en communs.

Tous les deux, nous voulions gagner et il voulait m’aider dans mon développement pour que j’aille dans une université à la fin de mon année de freshman. Ce dernier point a été déterminant dans mon choix.

affirme Angelo Stuart au micro de Midnight on Campus.

Une saison de freshman couronnée de succès avec Mineral Area

Vous le savez si vous avez lu notre entretien avec Thomas Pennellier, ex-assistant français en Junior College : le JUCO est un cursus qui possède son propre code.

Cela veut dire quoi concrètement ?

Bien souvent, les prospects qui évoluent dans ce championnat ont une ultime chance de se montrer aux yeux des scouts universitaires. Forcément, la performance individuelle prime souvent sur le collectif. Même si on est loin d’adopter une telle philosophie dans la plupart des programmes. Mineral Area C.C. en est un parfait exemple. Et les résultats sur le plan national parlent d’eux-mêmes.

Les Cardinals terminent l’exercice 2019 avec un bilan de 30 victoires pour 2 défaites ainsi que le seed #1 pour le « Region 16 Tournament », un tournoi d’après-saison qui n’a pas eu lieu (vous savez pourquoi…).

Angelo Stuart Mineral Area CC vs Highland JUCO 2019
(Crédit photo : Matt King – Daily Journal)

Bien évidemment, avec de tels résultats, on ne s’étonne pas de retrouver derrière un vrai plan de jeu qui ne se contente pas de donner la balle au meilleur joueur et de le laisser faire. Personnellement, j’ai été agréablement surpris par la qualité des matchs de Mineral Area College. Un joueur qui m’a tapé rapidement dans l’œil et, oui, c’est bien Angelo Stuart.

En 32 matchs, Angelo Stuart affichait une moyenne de 17.8 points, soit le meilleur marqueur de son équipe, avec plus de 55% aux tirs (40% à trois points et quasiment 81% sur la ligne des lancers-francs). Oui, c’est un prospect offensif, mais surtout, c’est un élève très doué, lui qui a terminé son année scolaire avec un GPA solide de 4.00.

Comme quoi, on peut être un joueur dominant et aussi une tête au niveau scolaire, contrairement aux divers « mythes » universitaires (qui sont parfois vrais).

(Complément d’information : la moyenne pour les sportifs en NCAA est inférieure à 3.00 de GPA… et l’admission minimum à Harvard est de 4.18).

Le Junior College, un véritable tremplin pour les prospects

Souvent catalogué comme le chemin de la dernière chance (on comprend pourquoi le show sur Netlfix se nomme Last Chance U) pour des prospects moyens, le JUCO devient une véritable solution pour tout prospect n’ayant pas eu les lumières au lycée. Ou, tout simplement, pour ceux mécontents de leurs offres en NCAA.

Le cursus traditionnel de 2 ans permet de se montrer un peu plus en basketball. Cependant, c’est aussi un très bon moyen de se rattraper sur le niveau scolaire (pour la plupart des personnes) afin d’atteindre les prérequis pour la NCAA. Et lorsque l’on voit le nombres de prospects qui arrivent en Division I après un cursus en Junior College et qui apportent un impact immédiat, cette alternative est plus que viable.

[Le JUCO] devient de plus en plus populaire en effet. Je pense vraiment que si vous rejoignez un programme qui vous correspond et que vous arrivez avec un état d’esprit irréprochable, le ciel est votre limite.

souligne Angelo Stuart au cours de notre entretien.

Pour Angelo Stuart, une telle saison (sur et en dehors du parquet) en JUCO lui a permis de recevoir une multitude d’offres en provenance d’universités des Mid-Majors en NCAA. Ce qu’il n’avait pas forcément à la sortie de son cursus au lycée. Preuve une de l’efficacité du circuit.

D’autant qu’il devient de plus en plus « professionnel », avec des coaching staffs dédiés au développement des jeunes joueurs. Ils ne sont plus de simples vaches à lait.

Si j’avais un conseil à donner pour les personnes souhaitant passer par le Junior College, c’est de se focaliser sur vous-même et comment je peux devenir meilleur. Il ne faut pas se décourager, ce n’est pas si simple que ça.

Mais avec une éthique de travail plus poussée, vous irez au sommet.

précise Angelo Stuart au micro de Midnight on Campus.

Face au « phénomène » de la G-League et l’attraction de quelques prospects extrêmement talentueux comme Jalen Green, Angelo Stuart porte un avis sur la question.

Mais, est-ce quelque chose d’envisageable pour lui ?

Je pense vraiment que la [G-League] est une opportunité en or pour les meilleurs prospects et je pense que c’est une bonne chose. […] Mais, pour moi, pas vraiment. Il est vraiment important pour moi que j’obtienne mon diplôme universitaire et c’est l’un de mes objectifs.

révèle Angelo Stuart au cours de l’interview à notre micro.

Angelo Stuart, une machine offensive par excellence

Angelo Stuart est un joueur extrêmement doué offensivement.

J’aime jouer up-tempo et en transition. Ma plus grande force, c’est la possibilité de marquer des paniers dans n’importe quelle position.

Cela tombe bien. L’équipe de basketball de Mineral Area C.C. prônait un jeu très up-tempo avec un jeu en transition en tant que première option offensive. Angelo Stuart est comme un poisson dans l’eau quand il s’agit de pousser la balle en contre-attaque, lui qui adore finir près du cercle. Il est d’ailleurs capable de terminer dans le trafic, que ce soit main gauche ou main droite.

Ce n’est pas un prospect flashy dans le sens “showtime”, qui claque des gros dunks. Mais il reste un joueur “soyeux” qui peut conclure de manière acrobatique tout en absorbant le contact adverse.

Mais le prospect n’est pas seulement un joueur qui agresse le cercle.

Il peut aussi se montrer efficace dans les situations de “un contre un”, en terminant sur un tir à mi-distance, que ce soit après la prise d’écran, ou alors tout seul, en se le créant grâce à ses dribbles. 

Cependant, Angelo Stuart peut laisser le ballon à ses coéquipiers et se faire oublier dans le corner, par exemple, afin de réceptionner la passe et tenter un tir à longue distance (ou se rapprocher mi-distance).

Un tel aspect risque d’être important pour sa transition en Division I, car cela peut être difficile de jouer l’agression constante vers le panier face à des intérieurs rugueux et meilleurs physiquement. Le fait de pouvoir varier son jeu (off ball et on ball) le rendra plus efficace à l’échelon supérieur.

Et, à l’image de sa saison de freshman à Mineral Area C.C., c’est un excellent joueur en catch-and-shoot, avec une bonne release.

De manière générale, Angelo Stuart est un joueur très fort en attaque, qui sait tout faire et qui possède une panoplie offensive très développée.

Cependant, comme pour la plupart des prospects de son profil (fort scoreur), c’est difficile d’être efficace sur les deux cotés du parquet. L’aspect défensif passe au second plan. Mais il n’y a pas de quoi être inquiet pour le prospect, qui est conscient de ses lacunes.

Je continue de travailler dur sur ma défense. Je veux être capable de défendre sur n’importe quel guard du pays.

rassure Angelo Stuart.

À la décharge de Angelo Stuart, l’équipe qu’il rejoint cette saison en Division I de la NCAA (Seattle U) défend en défense individuelle avec des passages en zone (2-3 matchup), qui peut permettre au prospect de faire le minimum syndical en défense (couper les lignes de passes, mettre un peu de pression sur le porteur)… et se concentrer sur le jeu en transition.

Il ne sera pas perdu, non plus. La zone est aussi présente en JUCO, surtout que le prospect aime bien laisser traîner ses mains et arracher le ballon à l’adversaire.

Mais quand on connaît un peu la personnalité d’Angelo Stuart, on sait pertinemment que c’est un joueur qui travaille beaucoup et qui a encore une grande marge de progression.

Seattle U plutôt que Western Illinois, quand le coté académique fait pencher la balance

Une belle saison en Junior College lui a permis de se montrer devant les scouts universitaires, notamment en provenance des Mid-Majors.

Western Illinois remporte le dossier dans un premier temps. C’était un bon challenge pour Angelo Stuart, au sein d’un programme en pleine reconstruction avec un nouveau coaching staff et des attentes immenses. Mais, retournement de situation.

Angelo Stuart annonce la ré-ouverture de son processus de recrutement, un peu à la surprise générale, quelques semaines plus tard. 

Et, peu de temps après, il révèle son engagement à Seattle U.

Tout d’abord, je tiens à remercier le staff de Western Illinois. Il y a un bon groupe là-bas et je sais que le succès sera au rendez-vous pour eux.

J’étais excité d’y aller, mais après une discussion avec ma famille, cela ne collait pas sur le plan scolaire. Tout le contraire de Seattle U, qui possède ce que je recherchais sur le plan du basketball mais aussi sur le plan académique.

Je possédais d’autres offres de Division I mais Seattle U est le meilleur choix pour moi.

révèle Angelo Stuart au micro de Midnight on Campus.

La saison dernière, Seattle U végétait dans le ventre mou de la conférence WAC, avec un bilan de 7 victoires pour 7 défaites en conférence, et un bilan général de 14 victoires pour 15 défaites. Les Redhawks étaient tout de même à 2 victoires du podium… mais bien loin du patron historique de la conférence, New Mexico State, et son bilan parfait (16 victoires en autant de matchs).

Les Redhawks auront un coup à jouer pour les saisons futures en WAC. Ils possèdent un groupe assez jeune avec une bonne partie de sophomores (6), le tout avec l’expérience pour encadrer cette fougue (6 séniors dont deux redshirt). Un savoureux mélange qui peut faire mouche et qui sera intéressant à suivre sur les 2-3 prochaines saisons, quand le groupe arrivera à maturité.

La conférence WAC a besoin d’un prétendant crédible (à l’inverse de Grand Canyon que j’annonce comme le concurrent n°1 à chaque saison et qui déçoit à chaque fois) pour tirer les autres programmes vers le haut.

Et Seattle U possède le profil idéal pour cela.

Le futur de Angelo Stuart à Seattle U : “je veux devenir un leader”

Le but de Angelo Stuart est simple : obtenir son diplôme universitaire et jouer les premières places en conférence WAC.

Forcément, je suis un compétiteur donc je veux gagner.

Je crois vraiment que nous avons un groupe capable d’être la meilleure équipe de notre conférence [WAC]. Comme j’ai pu le dire, obtenir mon diplôme est très important pour moi. Après mon cursus universitaire, mon plan est de devenir professionnel. Je vais donc continuer de travailler dur pour arriver à mes fins.

avoue Angelo Stuart à notre micro.

Je vais être honnête : c’est tellement rafraîchissant de lire qu’un joueur est focalisé sur le plan scolaire en plus du basketball.

Angelo Stuart est un homme d’intelligent, qui est conscient de ses capacités actuelles et qui sait aussi qu’il doit travailler encore plus sur ses faiblesses pour devenir incontournable.

Mais avant de penser à son après-carrière universitaire, quid de ses 3 prochaines saisons en Division I à Seattle U ?

Mon rôle sera d’être un deuxième meneur capable de porter le ballon. Je vais avoir des responsabilités sur le plan offensif et je suis content car je suis à l’aise dans ce domaine. Je veux être capable d’amener un impact positif sur le parquet, autant que je le peux.

Je veux devenir un leader.

précise Angelo Stuart sur ses perspectives avec les Redhawks.

Sans surprise, il sera une option offensive de premier choix en sortie de banc, avec le rôle d’apporter ses qualités en attaque.

Le junior Aaron Nettles sera vraisemblablement le meneur titulaire lors des premiers matchs avec les Redhawks. Toutefois, nul doute que si Angelo Stuart arrive à rééditer ses performances de Junior College, il est possible de le voir prendre des minutes assez rapidement. Si ce n’est même une place dans le cinq majeur.

Il possède le profil pour réussir en conférence WAC, c’est indéniable.

Angelo Stuart a connu une saison de freshman incroyable en JUCO. Seattle U avait besoin d’un petit coup de boost offensivement, et, ce recrutement vient répondre à merveille à cette demande. Il est possible qu’il devienne même le meilleur “nouveau venu” de la WAC en 2020-21 ainsi qu’un joueur de l’année en puissance sur les prochaines saisons.

Son cas prouve une nouvelle fois qu’un passage en Junior College est bénéfique pour des prospects mécontents de leur situation après le lycée. Ce circuit devient de plus en plus formateur et c’est bénéfique pour tous. Surtout que les entraîneurs de Division I ne sont plus réticents à piocher en JUCO pour étoffer leur groupe.

Pour conclure, Angelo Stuart est un leader naturel.

Il est capable de tirer Seattle U vers le haut, avec en ligne de mire, une qualification pour la March Madness. Retenez bien le nom de Angelo Stuart. Il risque de faire parler de lui sur les prochains exercices en conférence WAC.

Plus de lecture ?
Nathan Knight William & Mary vs High Point 2020
“Steal of the NBA Draft” : Nathan Knight (William & Mary)