Notre quatrième prédiction complète des équipes qualifiées pour la March Madness.

Avec la révélation du Top-16 provisoire par le comité de sélection de la March Madness, Midnight on Campus a composé sa quatrième prédiction des 68 équipes qui obtiendrait leur fameux sésame afin de se qualifier pour le NCAA Tournament.

Tout d’abord, si vous voulez savoir quelle façon est composée la “Field of 68” de la March Madness, notre première prédiction offre une explication complète du processus de sélection pour le NCAA Tournament (avec notre classement inaugural, bien sur).

Ainsi, cette prédiction couvre tous les éléments qui entre en ligne de compte dans la composition de la “Field of 68” de la March Madness :

  • Les champions de conférence qualifiés automatiquement.
  • Les universités sélectionnées “at-large” par le Comité de Sélection.
  • Le classement général et les “seeds” attribués aux équipes.
  • La célèbre “bubble” avec les 4 dernières équipes qualifiées et les 4 premières recalées.

 

Première prédiction : cliquez-ici.

Deuxième prédiction : cliquez-ici.

Troisième prédiction : cliquez-ici.

 

La composition complète de la “Field of 68”

 

Field of 68 – March Madness 2019
Classement Seed Equipe AQ Progression
1 1 Duke * 1
2 1 Tennessee * -1
3 1 Virginia *
4 1 Gonzaga * 1
5 2 Michigan * -1
6 2 Kentucky
7 2 North Carolina 2
8 2 Marquette 4
9 3 Nevada -2
10 3 Michigan State * -2
11 3 Kansas -1
12 3 Houston * 4
13 4 LSU 2
14 4 Purdue 5
15 4 Villanova * -2
16 4 Texas Tech -2
17 5 Virginia Tech -6
18 5 Iowa State
19 5 Wisconsin 1
20 5 Louisville 1
21 6 Kansas State * 2
22 6 Buffalo * -5
23 6 Iowa -1
24 6 Florida State 4
25 7 Auburn -1
26 7 Maryland -1
27 7 Cincinnati -1
28 7 Washington -1
29 8 Ole Miss 2
30 8 Mississippi State -1
31 8 Syracuse 1
32 8 NC State 2
33 9 Alabama
34 9 TCU 2
35 9 Oklahoma -5
36 9 St John’s 1
37 10 Arizona State -2
38 10 UCF 1
39 10 Seton Hall 2
40 10 Texas 6
41 11 Minnesota -1
42 11 Utah State
43 11 VCU NEW
44 11 Ohio State NEW
45 11 UNC Greensboro NEW
46 11 Baylor -2
47 12 Wofford *
48 12 Belmont * 1
49 12 Lipscomb * 1
50 12 Vermont * 1
51 13 Hofstra * 1
52 13 Davidson * -4
53 13 Radford *
54 13 Old Dominion *
55 14 Texas State * NEW
56 14 Loyola-Chicago *
57 14 South Dakota State *
58 14 Northern Kentucky *
59 15 UC Irvine *
60 15 Yale *
61 15 New Mexico State *
62 15 Robert Morris *
63 16 Montana *
64 16 Bucknell * NEW
65 16 Sam Houston State *
66 16 Monmouth * NEW
67 16 Norfolk State *
68 16 Prairie View A&M *

 

En premier lieu, j’ai ajusté la composition des 4 premiers seeds avec le classement provisoire révélé par le comité de sélection de la March Madness. Notre dernière prédiction différait de ce que le comité a partagé, mais je n’ai pas non plus ajusté en miroir parfait, afin de continuer à construire un produit original.

Sur ces paroles, Duke récupère le premier seed général de Tennessee lors de cette quatrième prédiction ; à l’instar de ce que le comité de sélection de la March Madness a affiché.

Cet échange est soutenu par la victoire des Blue Devils face à Virginia, une autre équipe en possession d’un seed #1. Les Cavaliers demeurent tout de même en troisième position, juste devant Gonzaga, qui remplace Michigan en 4ème place générale, synonyme d’un seed #1 (et de tête de série de région pour le bracket de la March Madness).

Les seeds #2, #3 et #4 connaissent également une vague de changements : UNC (+2) et Marquette (+4) obtiennent les seeds #2, alors que Nevada (-2) et Michigan State (-2) opèrent le chemin inverse et descendent dans la catégorie des seeds #3. A nouveau pour imiter le Top-16 provisoire, Houston (+4) continue son ascension et est classé cette semaine avec un seed #3, tandis que Purdue (+5), l’équipe du moment, s’installe dans le Top-15 général avec un seed #4.

Malheureusement, Virginia Tech est un des grands perdants de cette semaine et perd la bagatelle de 2 seeds, en disant au revoir à un seed #3 afin de récupérer un seed #5. La dernière victoire marquante des Hokies remonte au 16 décembre face à Washington.

En bref : Florida State poursuit son embellie en gagnant un seed et s’installe aujourd’hui avec un seed #6, Oklahoma se rapproche dangereusement de la “bubble” et Texas se donne de l’air avec une belle victoire contre Baylor.

 

Les meilleurs progressions de la semaine :

  • Texas (+6) : les Longhorns restent une équipe très difficile à cerner, avec une différence notable entre le CV accumulé et le record intrinsèque. Les hommes de Shaka Smart sont capables de battre North Carolina… avant d’enchainer trois défaites contre Michigan State, Radford et VCU. Le succès face aux Tar Heels, couplé avec la victoire récente contre Kansas, permet de considérer Texas comme une équipe qualifiable pour la March Madness.
  • Purdue (+5) : depuis la période de Noël, les Boilermakers ont enchainé 11 victoires en 12 matchs (et notamment face à Iowa, Wisconsin et Michigan State) et semblent partis pour continuer cette série jusqu’en fin de saison régulière. L’équipe de Matt Painter carbure et le classement au NET (10ème) montre bien qu’elle doit être considérée parmi les meilleures du pays.
  • Marquette, Houston et Florida State (+4) : les Golden Eagles restent sur 17 succès en 19 matchs depuis la fin novembre (les deux défaites face à St John’s) et méritent totalement leur accession à un seed #2 avec leur victoire contre Villanova samedi dernier. Houston n’a perdu qu’une seule fois en 2018-19 et possède un superbe NET (7ème) : les Cougars continuent leur progression et ils pourraient bientôt accéder à un seed #2 si tout se passe bien jusqu’en fin de saison.

 

Les plus lourdes chutes de la semaine :

  • Nebraska (OUT) : cela aurait dû être fait depuis quelques semaines mais les Cornhuskers n’ont rien à faire à la March Madness. Nebraska quitte (enfin) le bon côté de la “bubble” et sort logiquement de la Field of 68, après 7 défaites consécutives et seulement deux petites victoires en Big Ten. La meilleure victoire ? A Indiana. Bof.
  • Virginia Tech (-6) : les Hokies se trouvent dans un mauvaise passe depuis la blessure de Justin Robinson : les trois derniers matchs se sont terminés avec un succès périlleux contre NC State (47-24) et deux défaites face à Louisville et Clemson. Le classement au NET est relativement bon (14ème), avec l’aide d’un calendrier hors-conférence facile, mais Virginia Tech ne peut se permettre une descente prolongée s’ils espèrent mieux qu’un seed #6 pour la March Madness.
  • Oklahoma (-5) : si la dynamique se prolonge, les Sooners pourraient bien quitter la Field of 68 dans les prochaines semaines. L’escouade de Ron Luger reste sur 9 défaites depuis le début du mois de janvier, n’a remporté que 3 matchs de conférence Big 12 et ne peut compter que sur un calendrier hors-conférence plutôt solide pour rester du côté des qualifiés.

 

“Last Four In” & “First Four Out”

 

Qualifications “at-large”
Last Four Byes First Four Out
Seton Hall San Francisco
Texas Indiana
Minnesota Nebraska
Utah State Butler
Last Four In Next Four Out
VCU Temple
Ohio State Georgetown
UNC Greensboro Davidson
Baylor Butler

 

Texas est sorti cette semaine de la zone rouge de la “bubble”, mais une rechute peut vite arriver et re-plonger les Longhorns dans une position inconfortable. Cette fameuse zone rouge connait justement un grand chamboulement lors de cette nouvelle prédiction.

Avec deux défaites cruciales contre Texas (pour une qualification at-large à la March Madness) et Kansas State (pour le titre de saison régulière de la Big 12), Baylor se trouve sur la corde raide et tient son repêchage à un fil.

VCU, qui enchaine 8 succès en 10 matchs de conférence A-10 avec un NET compétitif (44ème), Ohio State, qui s’est repris avec deux victoires nécessaires, et UNC Greensboro, qui réalise tout ce qu’il faut pour attraper une qualification at-large, réintègrent le bon côté de la “bubble” en lieu et place de San Francisco, Indiana et Nebraska, donc.

Les Hoosiers naviguent au-dessus et en-dessous de la ligne de flottaison depuis quelques semaines, et peuvent récupérer un paquet de crédit avec une fin de calendrier très compétitif (Purdue, Iowa, Wisconsin et Michigan State). En revanche, la marge de manœuvre des Dons se réduit dangereusement, ayant perdu ses deux seuls chances de salut pour un repêchage avec deux revers contre Gonzaga en WCC.

 

Les champions de conférence, qualifiés d’office

 

Qualifications automatiques
Conférence Champion
America East Vermont
American Houston
Atlantic 10 Davidson
ACC Duke
Atlantic Sun Lipscomb
Big 12 Kansas State
Big East Villanova
Big Sky Montana
Big South Radford
Big Ten Michigan
Big West UC Irvine
Colonial Hofstra
Conference-USA Old Dominion
Horizon Northern Kentucky
Ivy League Yale
MAAC Monmouth
Mid-American Buffalo
MEAC Norfolk State
Missouri Valley Loyola-Chicago
Mountain West Nevada
Northeast Robert Morris
Ohio Valley Belmont
Pac-12 Washington
Patriot Bucknell
SEC Tennessee
SoCon Wofford
Southland Sam Houston State
SWAC Prairie View A&M
Summit South Dakota State
Sun Belt Texas State
WAC New Mexico State
WCC Gonzaga