La March Madness, rendez-vous tant attendu des fans de basketball universitaire, a démarré. Stars en devenir, futur lottery pick ou facteur X, pour créer l’upset ou assurer une qualification, retrouvez le récit de la performance individuelle de la soirée dans In The Zone.

 

Dans un match géré avec expérience, Jarrett Culver a affiché son leadership pour se défaire de Northern Kentucky et emmener Texas Tech au Second Round de cette March Madness.

Logique respectée.

Les premiers tours de la March Madness s’organisent autour de rencontres déséquilibrées entre équipes hiérarchisées par le comité de sélection. Des déséquilibres qui n’existent en fait que sur le papier car les experts savent qu’il n’y existe aucun match gagné d’avance. Les amateurs d’upset ne me contrediront pas.

En revanche, lorsque la logique est respectée avec tranquillité, c’est souvent grâce au leader de l’équipe favorite qui assume son rôle et trace la voie. Et c’est bien dans ce type de rôle que Jarrett Culver, sophomore et potentiel lottery pick de la prochaine Draft NBA, avait choisi d’aborder son match.

 

Les vainqueurs de l’Horizon League longtemps au contact

 

Pendant toute la première mi-temps et le début de la seconde, les Norse gardent espoir sans vraiment inquiéter les Red Raiders. Jarrett Culver assume le scoring avec des moves toujours aussi élégants, à l’image de ce qu’il montre depuis le début de la saison.

Sa façon d’attaquer le cercle est un plaisir pour les yeux entre spin move et up-and-under, on comprend bien pourquoi il est peu à peu monté dans les mock drafts. Élu meilleur joueur de la conférence Big 12, il est probablement l’un des prospects les plus complets de la saison.

Durant la rencontre, il participe activement à la mise en place des systèmes défensifs voulus par Chris Beard, head coach de Texas Tech, et finira notamment avec 8 rebonds défensifs.

En ajoutant 7 passes décisives, il permet également à ses coéquipiers de briller et plus particulièrement Tariq Owens, qui finit avec 12 points et une monstrueuse ligne de 5 contres.

 

Texas Tech gère puis l’étau se resserre

 

Les texans ont décidé de travailler avec l’une des meilleures défenses du pays et d’accélérer en seconde mi-temps, infligeant un 13-3 à Tyler Sharp, pourtant en forme, et ses coéquipiers.

Jarrett Culver placera 2 de ses 3 tirs primés au cours de cette période et Northern Kentucky ne repassera jamais en dessous des 10 points de retard. Le tir longue distance n’est en apparence pas son plus grand atout, quand on regarde son pourcentage de réussite (32% contre 38% l’an passé), mais ses prises de décision en la matière sont toujours justes et bien souvent à distance NBA.

La domination de Jarrett Culver sur ce match est matérialisée par ses statistiques : 29 points à 10/17 auxquels il faut ajouter 8 rebonds, 7 passes décisives, une interception et un contre.

Jamais un Red Raider n’avait réalisé un match avec au moins 25 points, 5 passes et 5 rebonds lors du NCAA Tournament.

Avec le goût du devoir accompli, le héros du soir déclarait avec la même maturité que durant la partie :

« On a travaillé dur cet été et durant toute la saison, on bosse les uns pour les autres, ça provoque une vraie alchimie en défense qui nous aide beaucoup ».

Éliminés l’an passé au stade de l’Elite 8 face au futur champion, Villanova, c’est cette alchimie qu’il faudra mettre une nouvelle fois à profit dimanche face aux Bulls de Buffalo de C.J. Massinburg.