Le présentation des matchs à regarder et des upsets à surveiller lors du First Round de la March Madness.

Après le traditionnel First Four, le plat de résistance de la March Madness débute (enfin) avec le First Round. Les deux jours les plus intenses de la saison de basketball universitaire se déroulent avec un premier tour de compétition à 32 matchs haletants en l’espace de 48 heures.

De jeudi à vendredi, le First Round est réputé pour sa foule de matchs immanquables, dont certains entrent dans la légende du NCAA Tournament, mais surtout pour ses upsets retentissants qui s’enchainent à une vitesse incroyable. Les petits poucets se sentent poussés des ailes et des “Cendillon” se révèlent très rapidement avant un Second Round dans la foulée, de samedi à dimanche.

Retrouvez la liste complète des matchs du First Round ainsi qu’une présentation des rencontres marquantes et des upsets potentiels, qui feront la célébrité du premier tour de la March Madness.

 

 

Les (vrais) matchs du First Round

 

 

Programme complet du First Round

 

First Round
E
A
S
T
Jeudi 21 mars 17h15 #7 Louisville #10 Minnesota 76-86
Jeudi 21 mars 17h40 #3 LSU #14 Yale 79-74
Jeudi 21 mars 19h45 #2 Michigan State #15 Bradley 76-65
Jeudi 21 mars 20h10 #6 Maryland #11 Belmont 79-77
Vendredi 22 mars 00h10 #1 Duke #16 North Dakota State Score
Vendredi 22 mars 00h30 #5 Mississippi State #12 Liberty Score
Vendredi 22 mars 2h40 #8 VCU #9 UCF Score
Vendredi 22 mars 3h00 #4 Virginia Tech #13 Saint Louis Score
First Round
W
E
S
T
Jeudi 21 mars 19h00 #4 Florida State #13 Vermont 76-69
Jeudi 21 mars 21h30 #5 Marquette #12 Murray State 64-83
Jeudi 21 mars 23h50 #7 Nevada #10 Florida 61-70
Jeudi 21 mars 00h30 #1 Gonzaga #16 Fairleigh Dickinson 87-49
Jeudi 21 mars 2h20 #2 Michigan #15 Montana 74-55
Jeudi 21 mars 3h00 #8 Syracuse #9 Baylor 69-78
Vendredi 22 mars 21h00 #6 Buffalo #11 Arizona State Score
Vendredi 22 mars 18h30 #3 Texas Tech #14 Northern Kentucky Score
First Round
S
O
U
T
H
Jeudi 21 mars 00h20 #6 Villanova #11 Saint Mary’s 61-57
Jeudi 21 mars 2h50 #3 Purdue #14 Old Dominion 61-48
Vendredi 22 mars 17h15 #7 Cincinnati #10 Iowa Score
Vendredi 22 mars 17h40 #8 Ole Miss #9 Oklahoma Score
Vendredi 22 mars 19h45 #2 Tennessee #15 Colgate Score
Vendredi 22 mars 19h00 #4 Kansas State #13 UC Irvine Score
Vendredi 22 mars 20h10 #1 Virginia #16 Gardner-Webb Score
Vendredi 22 mars 21h30 #5 Wisconsin #12 Oregon Score
First Round
M
I
D
W
E
S
T
Jeudi 21 mars 19h30 #5 Auburn #12 New Mexico State 78-77
Jeudi 21 mars 21h00 #4 Kansas #13 Northeastern 87-53
Jeudi 21 mars 00h20 #2 Kentucky #15 Abilene Christian 79-44
Jeudi 21 mars 2h40 #7 Wofford #10 Seton Hall 84-68
Vendredi 22 mars 23h50 #8 Utah State #9 Washington Score
Vendredi 22 mars 00h20 #3 Houston #14 Georgia State Score
Vendredi 22 mars 2h20 #1 North Carolina #16 Iona Score
Vendredi 22 mars 2h50 #6 Iowa State #11 Ohio State Score

 

Présentation des rencontres du First Round

 

En rouge : les upsets potentiels

En or : les plus beaux matchs

 

First Round, vendredi :

 

  • #3 Texas Tech vs #14 Northern Kentucky (18h30)

Les deux protagonistes proposent des systèmes de jeu diamétralement opposés. Texas Tech dispose d’un tempo offensif plutôt lent, où tout passe par Jarrett Culver, et se repose sur une incroyable défense d’équipe. A l’inverse, Northern Kentucky aime apporter de la vitesse à son jeu d’attaque et de l’opportunisme à son animation défensive.

Une équipe devra succomber à l’autre, et si l’on suit la logique de la saison, les Red Raiders devraient s’en sortir vainqueurs. Mais la logique passe souvent par la fenêtre en mars et le tip-off est tôt dans la journée. Un malentendu est si vite arrivé.

  • #4 Kansas State vs #13 UC Irvine (19h00)

UC Irvine renverse Kansas State. Il s’agit de l’upset le plus facile à prédire en cette deuxième journée du First Round.

Les Anteaters restent sur 16 victoires d’affilée et ont remporté la Big West haut la main avec l’aide d’une fond de jeu basé sur le collectif. En face, les Wildcats ont peut-être excellé en Big 12 cette saison, mais ils devront composer sans Dean Wade, blessé. Et sans lui, Kansas State est une équipe complètement différente. Elle manque d’un appui dans la peinture et Barry Brown Jr. ne peut lutter seul, surtout face à une escouade complète comme celle de UC Irvine.

  • #2 Tennessee vs #15 Colgate (19h45)

Au-delà des blagues bucco-dentaires, Tennessee doit se méfier de Colgate. Les Raiders participent à leur première March Madness en 23 ans et peuvent tirer dans les plumes des Volunteers. Il suffit de regarder la récente défaite des Vols face à Auburn : les Tigers l’ont emporté parce qu’ils ont pris feu derrière l’arc et Tennessee a des lacunes à défendre les tirs de loin.

L’identité de Colgate ? Artiller de loin. Le potentiel d’upset n’est pas négligeable, surtout que les Raiders possèdent un solide intérieur de l’ombre en Rapolas Ivanauskas. Et puis on se souvient que Grant Williams, Admiral Schofield et Jordan Bone (entre autre) jouent pour Tennessee et on se dit que ce sera (très) compliqué.

  • #6 Buffalo vs #11 Arizona State (21h00)

Le momentum joue en faveur de Arizona State, comme il profité aux Bulls l’an passé. Les Sun Devils ont battu St John’s lors du First Four et ont pu déjà prendre leurs marques avec le tournoi. C’est toujours un avantage intéressant, mais, Buffalo connait le chanson et a surtout été une excellente équipe durant toute la saison dans la conférence MAC.

Les Bulls aiment accélérer le tempo et envoyer une montage de tirs à 3-points. Si les Sun Devils veulent leur tenir la dragée haute, ils devront ralentir le rythme du match et manger une bonne partie du chrono, tout en évitant les pertes de balle, un de leurs péchés mignons.

Buffalo doit s’atteler à récupérer un maximum de rebonds, ce qui est justement une des forces de Arizona State. Zylan Cheatham domine la peinture et il devrait avoir le champ libre lors de cette rencontre. En revanche, les pensionnaires de la Pac-12 devront absolument tenir C.J. Massinburg en étau, au même titre que ses deux lieutenants, Jeremy Harris et Nick Perkins.

Et si la clé de la rencontre était le duel à distance entre C.J. Massinburg et Luguentz Dort ? Si le canadien arrive à tenir le rythme effréné de son adversaire en attaque, on devrait avoir une magnifique rencontre.

  • #5 Wisconsin vs #12 Oregon (21h30)

Ce ne sera pas un combat spectaculaire, soyez-en certains. Wisconsin et Oregon proposent deux des défenses les plus efficaces du pays à l’heure actuelle et l’équipe qualifiée pour le Second Round obtiendra une victoire dans la difficulté.

Ceci dit, les Ducks possèdent de réelles chances d’upset. Ils viennent de remporter le tournoi de conférence Pac-12, restent sur 8 victoires consécutives et jouent (enfin) avec une attaque huilée. En l’absence de Bol Bol, Payton Pritchard a retrouvé de se superbe depuis un mois et il est accompagné par une sensation freshman, Louis King.

Les Badgers peuvent trembler en voyant leur adversaire ; mais, ils possèdent tout de même le meilleur joueur sur le terrain avec Ethan Happ. Le pivot senior porte littéralement Wisconsin sur son dos et aligne les performances ultra-efficaces match après match.

Attention, cette concentration de pouvoir peut venir à double tranchants : si Oregon trouve une solution pour ralentir Ethan Happ, les hommes de Greg Gard se trouveront en grand danger.

  • #5 Mississippi State vs #12 Liberty (00h30)

Cette année, Liberty doit être considéré parmi les meilleures équipes des Mid-Majors et le titre de conférence A-Sun face à Lipscomb peut en attester. Les Flames possèdent d’excellents atouts pour déranger Mississippi State, à commencer par le roublard Scottie James. Est-ce que ce sera suffisant ? Tout dépend si les talentueux guards des Bulldogs, Quinndary Weatherspoon, Lamar Peters ou Tyson Carter, sont prêts pour le combat.

  • #8 VCU vs #9 UCF (2h40)

Avec un Marcus Evans à 100%, cette confrontation peut prendre des proportions épiques. Mauvaise nouvelle : le leader incontesté de VCU a connu une blessure au genou lors du tournoi de conférence A-10 et même s’il est présent sur la feuille de match, c’est une certitude que les Rams ne pourront pas proposer l’excellent niveau de jeu (défensif, surtout) qui a marqué leur saison.

Ainsi, UCF entrevoit une réelle chance de qualification. Il faudra avant toute chose contourner une superbe défense, bien que les Knights détiennent les armes adéquates pour réussir leur entreprise.

Une clé de la rencontre sera sans aucun doute l’apport offensif de l’immense Tacko Fall. S’il peut s’installer dans la peinture de VCU, les Knights obtiendraient ainsi des espaces à l’extérieur, et autant vous dire que B.J. Taylor et Aubrey Dawkins ont les qualités pour créer des différences au dir.

 

First Round, jeudi :

 

Présentation des matchs du First Round (1/2)

 

  • #3 LSU vs #11 Yale (17h40)

Au début du mois de mars, LSU semblait être un favori pour accéder au Final Four. Mais depuis la suspension de Will Wade pour son implication dans le scandale de corruption en basketball universitaire, les Tigers affrontent des turbulences et Yale apparait clairement comme une équipe à même de les renverser.

LSU a remporté la saison régulière en SEC, certes, mais ils se sont inclinés contre Florida dès les quarts du tournoi de conférence. Naz Reid et Tremont Waters sont d’excellents joueurs, surtout dans les moments clutch, et les Tigers se présentent comme l’une des escouades les plus physiques du pays.

Mais est-ce que ce sera suffisant pour contrer les efforts du collectif de Yale ? Les Bulldogs peuvent qui plus est se reposer sur le superbe freshman Miye Oni, instigateur de l’excellente saison de son équipe, qui a déjà battu Miami (FL) en début de saison avant de survoler la très dense Ivy League.

Les deux équipes peuvent espérer à la victoire et cette rencontre fait clairement office de magnifique lancement pour le First Round.

  • #5 Auburn vs #12 New Mexico State (19h30)

Auburn et New Mexico State sont deux des équipes les plus chaudes de cette fin de saison. Les Tigers ont réalisé un très bel upset de Tennessee pour conclure la saison régulière, et ceci avant de remporter le tournoi de conférence SEC. En face, les Aggies restent sur 19 victoires consécutives au sein de la WAC et ils se sont qualifiés pour leur 3ème NCAA Tournament de suite.

  • #4 Florida State vs #13 Vermont (20h00)

Il faudra surveiller cette rencontre du coin de l’oeil car Vermont est une équipe qui est capable de sortir un upset face à une équipe du Power Six. Les Catamounts ont dominé la conférence America East (17-2) et possèdent un certain Anthony Lamb dans leur effectif, l’un des meilleurs joueurs issus des Mid-Majors dont vous ne connaissez pas encore. Mais Florida State possède une équipe très complète (en attaque, en défense et surtout dans le secteur intérieur) et les Seminoles viennent de renverser Virginia en demi-finale du tournoi de conférence.

  • #6 Maryland vs #11 Belmont (20h10)

Maryland se pose en tant qu’une équipe vulnérable à un upset. Pourquoi ? Belmont détient déjà une dynamique à de la March Madness avec une victoire lors du First Four et possède un groupe de joueurs expérimentés et talentueux, avec Dylan Windler et Nick Muszynski. A l’inverse, bien que les Terrapins soient une des équipes les plus grandes (en taille) de la ligue, avec des futurs joueurs professionnels tels que Bruno Fernando ou Jalen Smith, cette escouade est relativement jeune, joue par intermittence et ne possède pas une grande expérience de l’après-saison. Attention, danger.

  • #4 Kansas vs #13 Northeastern (21h00)

Un autre favori en danger ? Kansas rentre dans cette catégorie. Northeastern termine la saison tambours battants avec une réussite lointaine extrêmement prometteuse (38.8% à 3-points). Le guard senior d’origine serbe, Vasa Pusica, est en grande forme et il affronte des Jayhawks amoindris par les blessures et l’inexpérience. Un coup de chaud des Huskies et les hommes de Bill Self vont transpirer à grosses goutes.

  • #5 Marquette vs #12 Murray State (21h30)

La confrontation entre Marquette et Murray State n’est pas forcément le plus beau match du First Round pour le duel de meneurs entre Ja Morant et Markus Howard. Il l’est tout autant pour le potentiel d’upset apporté par les Racers.

Les Golden Eagles connaissent actuellement un énorme trou d’air (une série de 5 défaites en 6 matchs) et Markus Howard rencontre lui-aussi une panne en terme d’efficacité. A côté de lui, les frères Sam et Joey Hauser peinent à combler le manque et ce sont tous les shooteurs de Marquette qui ne jouent pas au niveau qu’on les connaît. Steve Wojciechowski doit compter sur leur retour en forme pour tenir tête aux percuteurs de Murray State.

Au-delà de Ja Morant, Shaq Buchanan et Tevin Brown peuvent faire mal dans la peinture de Marquette et ils peuvent prendre feu à tout moment. Les Golden Eagles sont tout de même capables de protéger le cercle très solidement, grâce à la présence physiques des big men Sacar Anim et Theo John. Mais là où le bas blesse, c’est que ces deux hommes commettent beaucoup de fautes et leur absence du parquet peut couter cher.

L’attaque de Murray State tourne à plein régime et le ballon est formidablement bien partagé. Celle de Marquette est ralentie depuis quelques semaines. Les dynamiques indiquent un upset réalisé par les Racers, mais les Golden Eagles possèdent le talent nécessaire pour accéder au Sweet 16.

  • #7 Nevada vs #10 Florida (23h50)

Nevada a subi un upset face à Loyola-Chicago lors du Sweet 16, l’an passé ; est-ce que le même scénario peut se répéter dès le First Round aujourd’hui ? L’excellente défense en zone de Florida a un potentiel de causer de gros soucis à l’attaque huilée et collective du Wolfpack. Un match serré n’a rien d’impossible, bien au contraire. Cependant, lorsque l’on prend en compte l’attaque des Gators, on se rend vite compte que Jalen Hudson, Kevaughn Allen et Andrew Nembhard ne font pas le poids face au trio de redshirt seniors que sont les jumeaux Cody et Caleb Martin ainsi que Jordan Caroline.

  • #7 Wofford vs #10 Seton Hall (2h40)

Wofford et Seton Hall sont deux autres équipes qui débutent la March Madness sur une excellente dynamique. Les Terriers restent sur une série de 20 victoires alors que les Pirates, dos au mur, ont renversé Marquette et Villanova avant de terminer leur course en finale du tournoi de Big East.

Qui plus est, les adversaires possèdent chacun un leader dominant capable de prendre la rencontre en mains : Fletcher Magee est l’un des shooteurs lointains les plus purs de la ligue avec Wofford tandis que Myles Powell est entré dans une autre dimension depuis le mois de février et porte Seton Hall dès que l’équipe a besoin de lui. Dans un registre différent, les deux joueurs proposeront une confrontation fantastique à suivre et potentiellement décisive pour la victoire.

Les Pirates jouent aussi bien que n’importe quelle équipe lorsque Myles Powell propose son meilleur niveau ; mais dès qu’il est un tant soit peu en retrait, c’est tout l’équipe qui vacille. Seton Hall a besoin de contrôler le tempo du match et ne peut laisser Wofford prendre un rythme offensif élevé. Sinon, la sentence est simple : les Terriers font pleuvoir les tirs lointains. Fletcher Magee a enfilé 151 tirs à 3-points depuis le début de saison, soit la meilleure marque du pays (et l’équipe tire à 42% derrière l’arc).

Si un shootout doit avoir lieu, Wofford est de loin le favori pour la gagne. Mais si le tempo est lent et que Seton Hall maitrise la raquette, les Pirates se trouvent avec un avantage certain. Et de ces deux identités, les Terriers sont ceux avec la plus grande stabilité.