Quels upsets peuvent avoir lieu en cette deuxième journée de First Round ?

On le sait, la March Madness est synonyme d’exploit, de petit poucet et surtout du mot magique « upset ». Midnight On Campus a concocté une liste de cinq upsets potentiels pour les matchs de cette deuxième journée du First Round.

 

#6 Buffalo vs #11 Arizona State

 

Séduisante face à St John’s à l’occasion du First Four, Arizona State pourrait bien se payer le scalp de Buffalo.

Sous l’impulsion d’un grand Luguentz Dort, 21 points à 6/11 aux tirs, les Sun Devils sont en pleine bourre avec 4 victoires sur leurs 5 derniers matchs. Comme face à St John’s, Arizona State ne pourra espérer un upset sans un grand Luguentz Dort, meilleur scoreur de l’équipe le natif de Montreal est en jambes, il vient en effet de réussir plusieurs matchs à plus de 50% de réussite aux tirs (3 matchs parmi les 5 derniers).

Autre facteur X pour les hommes de Bobby Hurley, la performance de l’intérieur Zylan Cheatham. Buffalo est une équipe extrêmement douée aux rebonds, tandis que le joueur des Sun Devils est le meilleur rebondeur de son équipe cette saison (10.4 rebonds). Sa performance dépendra l’un des secteurs clés du match.

En d’autres termes, sans un bon Zylan Cheatham, Arizona State risque de prendre l’eau aux rebonds et de boire la tasse dans ce match.

Si Arizona State n’est pas le favori, Buffalo n’ayant perdu que 3 matchs cette saison, Arizona State peut rêver à l’exploit malgré C.J. Massinburg et Jeremy Harris, deux atouts indéniables pour Buffalo. Après tout, nous sommes en mars et tout peut arriver.

 

#8 VCU vs #9 UCF

 

C’est peut-être l’upset le plus plausible de cette liste tant l’écart entre les deux formations apparaît comme relativement faible sur le papier.

UCF possède dans son effectif une arme de choix nommée Tacko Fall. S’il n’a pas toujours été bien utilisé, bien au contraire, l’intérieur sénégalais n’en demeure pas moins un excellent joueur et sa taille devrait poser problème à VCU. UCF possède une attaque dominante dans la peinture, en revanche l’équipe est en difficulté lorsqu’il faut marquer de loin.

Pour l’emporter, UCF devra avant tout contrôler le tempo du match et imposer son rythme. Il est difficile de voir les Knights s’imposer si le match tourne en une orgie offensive. En revanche, si UCF parvient à tenir VCU aux alentours de 60 points, les Rams n’étant pas réputé pour leur attaque, cela pourrait sentir bon pour les floridiens.

 

#5 Mississippi State vs #12 Liberty

 

Liberty arrive en pleine forme après une série de 5 succès consécutifs et une victoire sur Lipscomb en finale du tournoi de conférence Atlantic Sun. Les Flames sont porteur d’espoirs chez tous les amoureux des Mid-Majors et ils pourraient sauver leur honneur.

Pour ce faire, Liberty comptera sur son ailier junior, Scottie James (13.3 points cette saison), et sur une attaque plutôt adepte d’un tempo lent pour faire déjouer Mississippi State. Le head coach Ritchie McKay y croît et il n’est pas le seul tant Liberty peut s’avérer être un poil à gratter.

En face, Mississippi State, qui n’a plus connu la March Madness depuis 2009, évoluera sans Nick Weatherspoon, suspendu, et comptera sur son frère Quinndary Weatherspoon pour s’en sortir. Liberty a les armes pour s’offrir un second tour, faut-il encore le réussir.

 

#5 Wisconsin vs #12 Oregon

 

Qui aurait pu prédire que les Ducks seraient en capacité de passer le First Round du NCAA Tournament ? Les Ducks sont des miraculés et ils ont empoché leur billet pour la March Madness en remportant de fort belle manière le tournoi de conférence Pac-12.

Il est légitime de les imaginer se sortir des griffes de Wisconsin. Pour l’emporter, Oregon devra imposer sa défense de fer retrouvée afin de limiter Ethan Happ, dépositaire du jeu des Badgers.

Les Ducks compteront de leur côté sur Louis King, qui monte en puissance depuis quelque temps (15 points en finale contre Washington), mais aussi sur Payton Pritchard et Paul White. Malgré l’absence pour la saison de Bol Bol, les Ducks pourraient passer un tour, une chose inattendue au début de la saison mais à mettre au crédit de l’excellent head coach Dana Altman.

 

#4 Kansas State vs #13 UC Irvine

 

Oui, s’imposer face à Kansas State ne sera pas tâche aisée. Les hommes de Bruce Weber ont réalisé une saison pleine et ce match face à UC Irvine ne pourrait être qu’une formalité. Seulement voilà, s’il y a bien une équipe capable de renverser des montagnes et de créer la surprise, c’est bien UC Irvine.

Les Anteaters ont survolé facilement la conférence Big West tout au long de l’année jusqu’à remporter le tournoi de conférence par au moins 8 points d’écart lors de chaque match. Mieux, UC Irvine a impressionné par sa force collective. Si Max Hazzard s’est imposé comme le meilleur scoreur (12.5 points par match) les Anteaters comptent pas moins de 8 joueurs à plus de 6.4 points de moyenne.

On ne sait pas encore si Dean Wade sera en mesure de jouer pour Kansas State et l’on a bien vu à l’occasion du tournoi de la conférence Big 12 (défaite en demi-finale face à Iowa State) à quel point il était précieux.

S’ils ne sont pas les favoris, les Anteaters peuvent créer la surprise, pour le plus grand plaisir des amoureux d’un basketball collectif où le partage règne en maître.