Tout ce qu'il faut savoir de la nuit dernière en basketball universitaire.

cc, La quatrième semaine de compétition débute après deux semaines consacrées aux tournois de début de saison, qui ont donné une première idée de la hiérarchie nationale.La conférence Big Ten se trouve sous les feux des projecteurs cette semaine avec le ACC/Big Ten Challenge au cours de la semaine et le début des matchs de la conférence dès ce week-end.

Que faut-il retenir des matchs de basketball universitaire de la soirée et/ou de la nuit ? Quelles sont les performances remarquables et quels sont les faits marquants ?

Pour la présentation complète, détaillée et en exclusivité de l’ensemble de la Week 4, et notamment du ACC/Big Ten Challenge : c’est directement à cette adresse.

 

Les (vrais) matchs de la nuit de… mardi

 

 

“Focus of the Night”:

Louisville renverse #9 Michigan State en prolongations !

 

Chris Mack cherchait sa première victoire signature à Louisville. Il n’a fallu que trois semaines de compétition pour que les Cardinals provoquent déjà des remous dans la paysage universitaire.

En sortie de banc, Ryan McMahon réalise son meilleur match en carrière avec une performance électrisante lors du temps réglementaire, avec un 4/7 depuis derrière l’arc, puis en utilisant son sang-froid en prolongations avec 7 points sur la ligne des lancers-francs (12/13). Le guard est sans conteste l’instigateur de l’upset au KFC Yum! Center face à #9 Michigan State (82-78), avec 24 points, record en carrière.

Ryan McMahon et Jordan Nwora (14pts, 9reb) ont scellé le sort de la rencontre dans les dernières secondes, sur la ligne des lancers-francs, alors que Joshua Langford manquent les siens au même moment.

Louisville a donné le ton dès la première mi-temps : une foule de tirs à 3-pt réussis, une énergie communicative sous les deux paniers et une défense opportuniste, provoquant la majorité des 17 turnovers perdus par Michigan State.

Et puis la seconde mi-temps est intervenue et la dynamique s’est peu à peu inversée.

Le guard junior Joshua Langford (15pts à 5/14, 4reb, 2ast) s’est chauffé et a ramené les Spartans dans la partie lors des 5 dernières minutes, en alignant les tirs compliqués. Cassius Winston (13pts, 6ast) et Nick Ward (14pts, 3reb) avaient réalisé le plus dur auparavant et avait installé le jeu en transition des Spartans à la suite d’une entame lente et sans vie.

Louisville a été dominé dans la peinture, subissant les assauts répétées de Michigan State en seconde période, mais les playmakers des Cardinals ont réalisé les actions nécessaires aux moments opportuns et les tirs lointains sont tombés dans l’arceau.

La dernière minute du temps réglementaire est symptomatique de la rencontre : Foster Loyer manque un lancer-franc crucial à 30 secondes du buzzer, Louisville prend un tir à 3-pt (manqué) et en remontant le ballon, Michigan State commet un turnover idiot, tout en commettant une faute et ne peut sceller la partie sur la ligne de réparation.

 

Les matchs importants de la nuit de… mardi

 

Indiana 69-90 #3 Duke

  • Zion Williamson (DUKE) : 25pts à 11/15, 6reb, 4ast, 2stl, 2blk.
  • R.J. Barrett (DUKE) : 22pts à 9/18, 9reb, 5to.
  • Tre Jones (DUKE) : 15pts, 5reb, 8ast.
  • Romeo Langford (IU) : 13pts à 3/15, 6reb, 3ast.

#5 Nevada 79-65 Loyola-Chicago

#13 Virginia Tech 62-63 Penn State

Virginia Tech a réalisé un run de 9-0 au cours de la seconde période, afin de prendre une avance de 50-44. Mais grâce à Myreon Jones, qui inscrit 10 de ses 18 points au cours des 5 minutes suivantes, et à Rasir Bolton (13pts), qui ajoute un tir primé à 4min du terme, Penn State reprend le leadership pour ne plus le lâcher. Il s’agit de la première victoire en 20 ans face à un représentant du Top-25 à la maison pour les Nittany Lions.

  • Lamar Stevens (PSU) : 14pts, 8reb.
  • Justin Robinson (VT) : 19pts.
  • Nickeil Alexander-Walker (VT) : 13pts à 5/11, 4reb, 3ast, 3stl.

Pittsburgh 68-69 #14 Iowa

NC State 75-79 #22 Wisconsin

Le Wolfpack a mené quasiment toute la rencontre, avant que le gène “clutch” de Wisconsin apparaisse. Les Badgers se sont reposés sur leurs fondamentaux : des stops opportuns et des paniers d’une multitude de joueurs. Brad Davison a sorti une partie remarquable, en enchaînant les stops défensifs grâce à des fautes offensives forcées (et notamment la dernière à 16 secondes de la fin), alors que le meneur D’Mitrik Trice continue de se révéler au grand public avec le panier de la gagne à 23 secondes du buzzer.

  • Ethan Happ (WIS) : 19pts, 11reb.
  • D’Mitrik Trice (WIS) : 18pts, 6ast.
  • Markell Johnson (NCST) : 21pts, 5ast.
  • C.J. Bryce (NCST) : 18pts à 6/11, 7reb.
  • Torin Dorn (NCST) : 14pts, 11reb.

Illinois 74-76 Notre Dame

East Tennessee State 69-64 Georgia Southern

Temple 79-77 Missouri