Tout ce qu'il faut savoir de la nuit dernière en basketball universitaire.

A la veille de Noël, la septième semaine de compétition en basketball universitaire fait office d’ultimes feux d’artifice avant un repos bien mérité pour les fêtes de fin d’année. La Week 7 regorge ainsi de quelques rencontres attirantes et, qui plus est, cruciales pour le reste de la saison : #18 Arizona State recevait #1 Kansas avec, sur ses épaules, les derniers espoirs de gloire pour la conférence Pac-12.

Que faut-il retenir des matchs de basketball universitaire de la soirée et/ou de la nuit ? Quelles sont les performances remarquables et quels sont les faits marquants ?

Pour la présentation complète, détaillée et en exclusivité de l’ensemble de la Week 7 : c’est directement à cette adresse.

 

Les (vrais) matchs de la Week 7

 

 

“Focus of the Night”:

Exploit historique : #18 Arizona State renverse #1 Kansas !

Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe classée #1 et invaincue se déplace sur le campus d’Arizona State, et encore moins, lorsqu’il s’agit d’une rencontre hors-conférence. Les Sun Devils ont ainsi mis un point d’honneur à écrire une nouvelle page de l’histoire de leur programme.

BOBBY ******* HURLEY“, comme dirait l’autre.

Bien que Kansas a mené pendant 37 minutes, Arizona State réalise le dernier push salvateur dans le money time et prend les devants au moment le plus important. Remy Martin (10pts, 4reb, 4ast, 2stl) et Rob Edwards (15pts à 5/8 en sortie de banc) combinent leurs efforts pour inscrire les 7 derniers points de la partie, concluant un run de 13-2, sur la route d’une victoire finale au score final de 80 à 76.

Remy Martin fait trembler le filet avec deux pull-up jumpers, pour ramener les siens au contact puis pour creuser l’écart, alors que Rob Edwards offre le seul changement de leader de la partie aux Sun Devils avec un tir primé inscrit avec 2min27 à l’horloge.

Au même moment, chacun a par ailleurs forcé un turnover crucial des mains de Kansas.

Remy Martin obtient une faute offensive de Lagerald Vick et Rob Edwards course le ballon qui a échappé des mains de Devon Dotson, forçant une violation de demi-terrain. Il inscrit quelques secondes plus tard les deux lancers-francs qui assurent un second upset face à une équipe classée #1 dans l’histoire des Sun Devils, après Oregon State en 1981.

Arizona State n’a pas sorti la plus belle performance de la saison, concluant la première mi-temps avec 29% de réussite aux tirs et en commettant un nombre important d’erreurs, que ce soit au nombre de turnovers, de lancers-francs ou de lay-ups manqués.

Mais l’activité défensive sans relâche et l’apport offensif d’une multitude de joueurs a permis de faire la différence lorsqu’il le fallait. Au-delà des deux héros, et bien que Luguentz Dort a connu des jours meilleurs (13pts à 3/14, 4reb, 5ast), Zylan Cheatham (13pts, 11reb) et Romello White (11pts, 5reb) ont apporté une présence non-négligeable dans la peinture.

Il a bien fallu cet apport puisque Dedrick Lawson réalise une performance de haut vol sous le panier, avec 30 points à 12/15 et 14 rebonds. Mais il fut bien le seul joueur des Jayhawks à se mettre en valeur à Tempe.

Lagerald Vick (14pts à 5/16) et Devon Dotson (12pts, 4reb, 5ast) ont planté quelques banderilles mais ils n’ont pas été aussi présents qu’à leur habitude, tandis que Quentin Grimes (8pts à 4/12) et Charlie Moore (3pts à 1/5) sont passés à côté de leur match. Un tel manque de collectif coûte certainement la victoire aux hommes de Bill Self, d’autant plus que les Sun Devils ne sont pas tombés dans le panneau de se concentrer autour de Dedrick Lawson.

Arizona State complète un sweep de Kansas après la victoire historique dans la Allen Fieldhouse la saison passée, qui avait lancé les Sun Devils sur une dynamique incroyable jusqu’au 2ème rang de l’AP Top 25.

 

Les matchs importants de la nuit de… vendredi

 

Wake Forest 64-83 #3 Tennessee

Grant Williams (22pts, 10reb) mène les Volunteers à la démolition de Wake Forest, accompagné de Kyle Alexander (19pts à 9/10, 8reb), qui réalise la meilleure performance de sa carrière. Admirald Schofield a joué plutôt en retrait en ne compilant que 12 points, 3 rebonds et 3 passes. Les trois français n’ont pas brillé lors de cette rencontre : Yves Pons n’a pas marqué en 25 minutes alors que Jaylen Hoard (7pts, 5reb, 3tos) et Olivier Sarr (4pts, 3reb) ont été, à l’image de Wake Forest, dominé la force de Tennessee.

Air Force 50-71 #4 Michigan

Les Wolverines continuent leur bonhomme de chemin avec les mêmes playmakers : 19 points pour Ignas Brazdeikis et 17 points pour Charles Matthews. Michigan obtient un record de 12-0 pour la troisième de l’histoire de l’université.

William & Mary 40-72 #5 Virginia

Les hommes forts des Cavaliers se sont également mis en avant : De’Andre Hunter termine avec 18 points alors que Kyle Guy ajoute 16 unités. William & Mary devient la sixième équipe à être maintenu sous la barre des 50 points par Virginia cette saison.

Akron 62-68 #6 Nevada

Les Zips ont donné du fil à retordre au Wolfpack, mais un tir primé de Caleb Martin à 45 secondes du buzzer permet à Nevada de rester invaincu un match supplémentaire. L’adresse n’était pas au rendez-vous pour le favori de la conférence MWC : il a fallu que Caleb Martin et Jordan Caroline inscrivent 19 points chacun pour se sortir du piège.

Murray State 88-91 #7 Auburn

On l’attendait et il a délivré : le meneur de jeu des Racers, Ja Morant, sort une performance stratosphérique sur le parquet des Tigers (25pts, 8reb, 7ast) mais il s’est retrouvé esseulé face à la profondeur et la versatilité des locaux. Aidé de Shaq Buchanan (21pts à 8/14) et Tevin Brown (19pts à 6/12, 10reb), plutôt adroits, il a joué les yeux dans les yeux avec les pensionnaires de la conférence SEC, jusqu’à ce que ces derniers creusent un écart rédhibitoire en seconde période.

Son adversaire direct du soir, Jared Harper, a délivré une performance moins flashy (12pts, 10ast), mais la vraie différence pour Auburn est arrivé du secteur intérieur. Chuma Okeke (17pts à 7/14, 5reb, 5stl, 2blk) et Austin Wiley (17pts à 7/9, 10reb) ont dominé les voisins de Murray State dans la peinture et ont peu à peu pris le dessus au fil de la rencontre. Samir Doughty ajoute le glaçage depuis l’aile avec une soirée efficace (20pts à 6/7).

#19 Kentucky 80-72 #9 North Carolina

Les Wildcats sortent vainqueurs de la confrontation entre deux des programmes les plus victorieux dans l’histoire du basketball universitaire. Les hommes de John Calipari possèdent encore une vraie marge de progression, et pourtant, Keldon Johnson s’impose peu à peu comme le leader de l’équipe. Il mène les siens à la victoire avec 21 points au compteur, dont 16 en seconde période. Reid Travis (20pts, 7reb) a apporté une réelle présence à l’intérieur tandis que Ashton Haggans (7pts, 4reb, 3ast) s’est révélé comme une présence cruciale, notamment en défense avec 8 interceptions.

UNC n’a pu compter que sur Cameron Johnson (17pts) et Luke Maye (16pts) pour exister, ce qui ne fut évidemment pas suffisant. Les Tar Heels ont qui plus est été dominé aux rebonds et ont commis pas moins de 18 turnovers.

St Louis 59-81 #11 Florida State

Les Seminoles sont partis pied au plancher et n’ont jamais levé l’accélérateur. Florida State bat aisément St Louis avec une adresse de 55% aux tirs et une total de 10 sur 18 réussites lointaines. Terrance Mann (17pts à 6/9, 7reb) et David Nichols (19pts à 7/11), en sortie de banc, propulsent les Floridiens à la victoire.

UCLA 66-80 #15 Ohio State

La rencontre inaugurale du CBS Sports Classic a longtemps été serrée, jusqu’à ce que les Buckeyes trouvent la solution pour ouvrir la défense de zone des Bruins. C.J. Jackson a inscrit 20 de ses 22 points en seconde période alors que Kaleb Wesson accompagne son leader avec 15 points et 12 rebonds. Kris Wilkes termine avec 18 points et 7 rebonds, Jaylen Hands avec 13 points et 9 passes, mais UCLA manque clairement de profondeur et d’expérience pour rivaliser avec les meilleures équipes.

Grambling 53-84 #16 Wisconsin

Ethan Happ avance doucement mais surement au cours de son ultime année universitaire : le senior des Badgers tracte encore une fois les siens avec 19 points, 8 rebonds et 5 passes.

Wright State 63-67 #17 Mississippi State

Les Bulldogs ont éprouvé des difficultés à se sortir de la pression de Wright State : les Raiders ont finalement succombé dans la dernière minute au talent de Quinndary Weatherspoon (14pts, 6reb), qui parachève la victoire avec du succès sur la ligne de réparation.

Jacksonville 64-94 #22 Indiana

Une nouvelle page de l’histoire des Hoosiers a été écrite face à Jacksonville : Juwan Morgan réalise seulement le second triple-double dans l’existence du programme d’Indiana avec 10 points, 10 rebonds et 10 passes.

Savannah State 64-110 #24 Iowa

Les Hawkeyes ont pris beaucoup plaisir face à l’absence de défense contre Savannah State : Jordan Bohannon sort enfin de sa torpeur (18pts à 6/14 de loin), le freshman Joe Wieskamp continue d’émerveiller (24pts à 8/10, 4reb) tandis que Tyler Cook (16pts à 6/8, 5reb, 4ast) et Isaiah Moss (15pts à 6/10, 4reb, 6ast) noircisse leur feuille de statistiques respective.

CSU Fullerton 62-86 #25 Nebraska

Les Cornhuskers ajoutent une nouvelle pièce à leur édifice et s’adjugent une facile victoire grâce à la belle sortie de leur leader, James Palmer (23pts à 7/14), et au record en carrière de Isaiah Roby (20pts). Nebraska remporte sa 18ème victoire de suite à domicile, dans une enceinte de 15.000 places à guichets fermés pour un match sans importance contre CSU Fullerton.

UConn 58-81 Villanova

Les champions en titre évitent une série de trois défaites consécutives avec un succès convaincant au Madison Square Garden contre UConn. Les vétérans Eric Paschall (21pts à 7/12, 6reb, 5ast) et Phil Booth (18pts à 6/6, 7reb, 7ast) se sont enfin mués en leader et un homme que tout le monde attendait a enfin répondu à l’appel de Jay Wright. Avec l’absence sur blessure de Collin Gillespie, Jayvon Quinerly est sorti de sa boite et a joué 25 minutes, produisant 10 points au cours d’un run de 19-0 en faveur des Wildcats. Mais la question est : pourra-t-il confirmer cette embellie au-delà de ce match ?

UNC Greensboro 83-75 Samford

Samford a mené quasiment toute la partie, avant que UNC Greensboro recolle au score en seconde période. Et puis Francis Alonso (30pts, 17/21 aux lancers-francs) et Isaiah Miller (20pts) combinent leurs efforts pour 14 points dans les trois dernières minutes afin de propulser les Spartans à leur 12ème succès de la saison, déjà.

Stanford 65-74 San Francisco

Les déboires de la conférence Pac-12 continuent, mais perdre face à cette équipe de San Francisco n’a rien de surprenant. Les Dons poursuivent leur excellent début de saison et battent le Cardinal avec l’aide de 4 joueurs à plus de 10 points, dont Charles Minlend (19pts) et Frankie Ferrari (17pts, 5reb, 5ast).

Seton Hall 78-74 Maryland

Les Pirates reviennent de Maryland avec un deuxième upset en l’espace de deux semaines. Seton Hall termine la partie à fond la caisse et Myles Powell (27pts à 8/14), soutenu par Myles Cale (23pts, 5reb), surprend les Terrapins dans les dernières minutes. Les deux joueurs ont dominé aussi bien dans le jeu que sur la ligne de réparation.

 

Pour tous les résultats de la nuit, du premier au dernier ? Par ici.