Tout ce qu'il faut savoir de la nuit dernière en basketball universitaire.

La deuxième semaine des tournois de début de saison avance avec les phases finales des premiers tournois, et notamment avec une finale absolument dantesque à Hawaii pour le Maui Invitational, remporté par une superbe équipe de Gonzaga qui a pris la mesure de l’armada de Duke.

Que faut-il retenir des matchs de basketball universitaire de la soirée et/ou de la nuit ? Quelles sont les performances remarquables et quels sont les faits marquants ?

Pour la présentation complète, détaillée et en exclusivité de l’ensemble des tournois majeurs de la Week 3 : c’est directement à cette adresse.

 

Les (vrais) matchs de la nuit de… mercredi

 

 

“Focus of the Night”:

#3 Gonzaga renverse #1 Duke grâce à Rui Hachimura, intenable !

 

On attendait de pied ferme cette confrontation entre #1 Duke et #3 Gonzaga, pour le titre du Maui Invitational, et disons que personne n’a été déçu ; hormis les fans des Blue Devils.

Au terme d’une rencontre inoubliable, qui marquera l’ensemble de la saison de basketball universitaire, les Bulldogs s’imposent avec brio (89-87) et montrent que les hommes de Mike Krzyzewski ne sont pas invincibles. L’écart de deux points ne doit pas faire oublier que Gonzaga a mené la majeure partie de la rencontre avec plus de 10 points d’avance, celle-ci flirtant même avec les 20 points.

Les pensionnaires de la WCC ont enfoncé Duke dans un trou très rapidement en première période et termine cette dernière avec 8 points d’avance (47-39) grâce à une adresse monstrueuse de 72%… ou bien une défense des Blue Devils perdue face à l’impact de Rui Hachimura dans la peinture (20pts à 7/14, 7reb, 5ast, 3blk) et face aux tirs longue distance de Zach Norvell Jr. (18pts à 6/13 et 4/7 de loin).

Le meneur senior Josh Perkins a été irréprochable (9pts à 3/6, 7ast) et a largement contenu le jeu en transition en ne commettant que 2 turnovers (11 pertes de balle pour l’ensemble de l’équipe).

Les intérieurs Brandon Clarke (17pts à 7/10, 5reb, 6blk) et Filip Petrusev (11 à 5/7, 4reb) se sont joints à la fête au coeur de la défense de Duke et ont créé cet avantage dans la raquette pour Gonzaga, avant que l’avance de 16 points en cours de seconde période ne s’amenuise peu à peu à cause des problèmes de faute pour les deux derniers cités.

Mais Duke a recollé au score dans les ultimes minutes grâce au talent de ses freshmen : Zion Williamson a enfin trouvé la faille dans le secteur intérieur des Zags (22pts à 8/17, 10reb, 4blk) tandis que R.J. Barrett s’est mué en leader en abusant, avec plus ou moins de succès, de drives vers le panier (23pts à 9/25, 7reb).

Le jeu des Blue Devils a certes demeuré très stéréotypé, mais avec autant de talent, cela a fonctionné ; jusqu’à ce que Gonzaga augmente son intensité défensive d’un ton supplémentaire.

Zion Williamson a égalité à 87-87 avec 1min45 au chronomètre ; mais Rui Hachimura s’est révélé comme le “lottery pick” que tous les observateurs entrevoient. Il répond au dunker fou de Duke avec un lay-up dans la peinture sur l’action suivante et, avec l’aide de Brandon Clarke, stoppe les trois dernières possession des Blue Devils au scénario identique : une isolation où R.J. Barrett s’enfonce tête baissé dans les deux intérieurs, qui bloquent ces tentatives à chaque fois.

Les freshmen de Duke ont peut-être montré leurs limites, notamment Cameron Reddish, transparent (10pts à 3/9), mais ils sont arrivés à répondre à une adversité inconnue jusque-là avec une intensité et une volonté démultipliés en seconde période. Et puis le meneur Tre Jones s’est transformé en héros (17pts à 7/14) lorsque Duke en avait le plus besoin, une tendance qui devrait se répéter cette saison.

 

Tous les matchs de la nuit de… mercredi

 

Maui Invitational :

  • #1 Duke 87-89 #3 Gonzaga (championnat)
  • #8 Auburn 73-57 Arizona (consolation)
  • San Diego State 57-87 Iowa State (consolation)
  • Xavier 83-74 Illinois (consolation)

Après une forte impression face à #1 Duke, #8 Auburn ne trébuche pas et se défait plutôt facilement d’Arizona pour la troisième place du Maui Invitational. Les Tigers se sont échappés au score, malgré une opportunité donnée aux Wildcats de recoller au score. Bryce Brown (19pts à 6/10 et 4/8 de loin) a remplacé Jared Harper dans le rôle de leader, tout en devenant le meilleur shooter à 3-pt de l’histoire de l’université, tandis que Malik Dunbar (15pts à 6/7, 4reb) est devenu le 6ème homme sur cette rencontre plutôt que Austin Wiley.

 

Battle 4 Atlantis :

  • Florida 60-65 Oklahoma
  • #25 Wisconsin 62-46 Stanford
  • Dayton 69-64 Butler
  • Middle Tennessee 52-74 #4 Virginia

Christian James (18pts à 6/15, 7reb) et Jamuni McNeace (11pts, 6reb, 4blk) portent une solide équipe de Oklahoma à la victoire. Les Sooners sont apparus plutôt en maitrise de leur sujet, face à des Gators en manque de repère et d’inspiration. Florida est arrivé à rester dans la rencontre uniquement grâce à se réussite de derrière l’arc (11 paniers à 3-pt), mais hormis cela, la copie est à revoir.

#25 Wisconsin a réalisé ce que les Badgers savent faire de mieux : pilonner dans la peinture. La plupart des ballons sont passés par Ethan Happ, auteur d’une nouvelle performance de choix. Le pivot senior enfile 16 points et 12 rebonds, bien supporté par le sophomore Nate Reuvers, auteur de 9 blocks, retour du tournoi. D’Mitrik Price se révèle également comme un playmaker majeur pour Wisconsin : il initie un run de 9-0 en seconde période pour lancer les Badgers vers la victoire.

Sans un grand Kamar Baldwin (11pts à 5/17), Butler n’a pu lutter et s’incline face à Dayton. Les Flyers s’avèrent être le rayon de soleil de la conférence A-10 et viennent certainement de remporter la plus belle victoire de l’ère Anthony Grant : un succès sur terrain contre une équipe de la Big East. Le guard Jalen Crutcher (20pts à 6/8, 5reb) et l’intérieur Josh Cunningham (18pts à 7/11, 8reb) se sont alliés en première mi-temps pour donner 15 points d’avance, un écart qui ne sera combler par Paul Jorgensen (18pts) et Sean McDermott (18pts, 6reb) seulement dans les ultimes minutes.

 

NIT Season Tip-Off :

  • Louisville 81-92 #5 Tennessee
  • Marquette 68-77 #2 Kansas

Le NIT Season Tip-Off est parti sur les chapeaux de roue avec une rencontre très offensive. #5 Tennessee vient à bout de Louisville dans les 10 derniers minutes, alors que la partie était serrée depuis le tip-off. Grant Williams a lancé les Volunteers sur le bon chemin (24pts, dont 17pts en première période) avant que Admirald Schofield (20pts à 7/15, 6reb, 4ast) et Lamonte Turner (13pts à 4/10 et 3/8 de loin, 5reb, 4ast) creusent l’écart après la pause. Le sophomore Jordan Nwora se démarque pour les Cardinals, avec 23 points et 10 rebonds en tant que 6ème homme.

Marquette a lancé le match tambours battants grâce au shooting fou de l’ailier Sam Hauser (20pts à 6/13 de loin) et surtout du meneur Markus Howard (18pts, 6ast), mais #2 Kansas est revenu dans la partie en deuxième période et s’impose avec le retour de Dedric Lawson au premier plan avec un double-double (26pts, 12reb). Les Jayhawks sortent un run de 22-0 au retour des vestiaires, où tout le monde a donné du sien, et notamment Devon Dotson (10pts, 3reb, 4ast, 3stl). Le senior Lagerald Vick avait quant à lui maintenu les espoirs à flot en première mi-temps avec son tir lointain (16pts).

MGM Resorts Main Event :

  • Utah State 82-89 Arizona State (championnat)
  • St Mary’s 57-61 #15 Mississippi State (consolation)

La finale du MGM Resorts Main Event ne s’est décantée que lorsque Luguentz Dort a passé la surmultipliée pour Arizona State. Le freshman a pris la rencontre à son compte en inscrivant 19 unités lors des 20 dernières minutes et termine avec 33 points, soit seulement à trois points du record de l’université pour un première année. Le meneur Remy Martin n’est pas en reste et ajoute 13 points tandis qu’un autre talentueux freshman, Taeshon Cherry, réalise sa meilleure performance sous le maillot des Sun Devils (15pts à 5/7, 3/5 de loin). Sam Merrill, pour Utah State, a bien été le seul capable de rivaliser avec le canadien (27pts à 8/18).

 

Cayman Islands Classic :

  • #16 Clemson 82-87 Creighton (championnat)
  • Georgia 67-91 Georgia State (consolation)
  • Illinois State 73-70 Boise State (consolation)
  • Akron 61-49 St Bonaventure (consolation)

#16 Clemson tombe en finale du Cayman Islands Classic face à une équipe de Creighton portée par l’insolence de Ty-Shon Alexander. Les Bluejays remportent le tournoi grâce aux 36 points du guard sophomore (record en carrière), venus en majorité des 7 tirs primés réussis. Marcquise Reed (27pts à 11/22) a mené une ultime tentative de comeback pour les Tigers dans les derniers instants, mais il était déjà trop tard.

Belle victoire pour Illinois State (qui pourrait avoir des implications au mois de mars) : Milik Yarbrough sort une grande rencontre avec 28 points, 8 rebonds, 6 passes et donne essentiellement la victoire aux Redbirds avec un panier à 4min du buzzer (69-60).

 

Gulf Coast Showcase :

  • UC Irvine 60-67 Toledo (championnat)
  • Tulane 61-68 Louisiana (consolation)
  • South Dakota State 78-65 Colorado State (consolation)
  • UTSA 76-65 Florida Gulf Coast (consolation)

Toledo et UC Urvine seront deux équipes à surveiller pour une accession à la March Madness, mais dans leur affrontement pour le titre du Gulf Coast Showcase, les Rockets ont dominé leurs adversaires grâce à une nouvelle performance de Jaelan Sanford (18pts, 8reb).

Au lendemain d’une rencontre histoire, Mike Daum laisse le soin à David Jenkins de mener South Dakota State au succès. Le guard freshman enfile 32 points (à 13/23), record en carrière, avec 7 rebonds et 3 passes. “The Dauminator” se contente de 11 points et laisse échapper son second double-double en 7 matchs.

UTSA remporte son premier match de la saison face à FGCU : les Roadrunners s’appuient sur leur shoot à 3-pt,  puisque Jhivvan Jackson réussit 5 tirs primés (21 points en 15 minutes) et Keaton Wallace ajoute 3 tirs primés (19 points).