Quelle équipe remportera la conférence America East ?

Alors que la première partie de saison se termine, on arrive au premier moment fort de la saison de basketball universitaire : le programme de conférence. Pour y voir un peu plus clair, on vous propose un récapitulatif à mi-saison pour une multitude de conférence, avec nos favoris, nos outsiders et nos pronostics pour le titre.

Première conférence : l’America East Conference, où un trio de tête se détache.

 

Les favoris :

Vermont Catamounts (9 victoires- 4 défaites)

 

Favori au début de saison, comme bien souvent, Vermont a réalisé un début d’exercice assez sportif, avec un calendrier assez redoutable afin de se préparer correctement pour les matchs de conférence.

Au programme : Kansas et Louisville pour les équipes du Power Six, Yale, Harvard, Bucknell et Lipscomb pour les Mid-Majors. Du solide. 

Trois défaites logiques, contre les Jayhawks (84-68), les Cardinals (86-78) et Bucknell (69-61). Pas de quoi tirer la sonnette d’alarme, au contraire, avec deux matchs serrés, surtout contre Louisville. Le reste ? Pas de blowouts mais des victoires convaincantes, tout en maîtrise, face à des adversaires abordables. De toute façon, Vermont n’est pas connu pour être une équipe flashy.

Vermont est caractérisé par ce savoureux mélange entre expérience (la génération dorée arrive à maturité) et la fougue de la jeunesse. Ernie Duncan et Anthony Lamb restent bien les deux leaders de l’effectif et assurent la partie du scoring quand il le faut. Mais la plus belle découverte de ce début de saison, c’est bien le sophomore Stef Smith.

L’arrière est le troisième larron du trident extérieur des Catamounts cette saison. Il sort d’une saison de freshman inexistante, avec un rôle très faible en sortie de banc. Mais cette saison, il a eu sa chance et à force de travail, il a gagné sa place dans le cinq majeur, apportant son adresse extérieure et son potentiel de scoring.

Il affiche une moyenne de 13.9 points et 4.5 rebonds de moyenne : une belle surprise pour Vermont !

Alors oui, les Catamounts sont favoris pour le titre de la conférence de la conférence America East. La lutte sera intense mais le groupe est solide et ce calendrier difficile de début de saison portera ses fruits et aidera grandement le programme.

 

UMBC Retreviers (7 victoires – 6 défaites)

 

L’une des sensations lors de la dernière March Madness, avec notamment un blowout contre #1 Virginia (une victoire historique entrée dans la légende), UMBC a du mal à digérer cette belle histoire.

Il faut dire que son go-to-guy, Jairus Lyles, n’est plus sur le campus et il faut des alternatives.

Le noyau dur reste présent pour ce nouvel exercice. Arkel Lamar et Joe Sherburne sont là et prennent le relais. Brandon Horvath, le sophomore, est en train d’éclore avec un rôle plus pondérant cette saison que sur sa saison de freshman.

Mais le plus important, c’est que le collectif de UMBC est toujours d’actualité, avec une rotation solide de huit joueurs. Le reste n’a que les miettes, pour le moment, hormis Josh Rosario, sur quelques minutes en défense.

UMBC sort d’un début d’exercice délicat, avec six défaites au compteur. Pourtant, le calendrier ne ressemble pas à celui de Vermont : un seul match contre une équipe du Power Six, Marquette (défaite de 25 points) et les Retrievers perdent des « buy-games » contre des équipes ultra-abordables, avec bien souvent des défaites de moins de trois possessions. Rageant.

La défense de UMBC est toujours aussi productive mais c’est bien offensivement que cela patine. Cependant, on sait que les Retrievers se surpassent quand cela compte vraiment (on pense notamment au tournoi de conférence et la finale gagnée contre Vermont).

UMBC sera au rendez-vous, c’est indéniable.

 

L’outsider numéro un :

Stony Brook Seawolves (11 victoires – 3 défaites)

 

Après une saison de transition l’an dernier, la jeunesse de Stony Brook débute cette nouvelle saison en entrant dans l’histoire du programme. D’ailleurs, si vous voulez connaître un peu plus cette équipe, un papier a été réalisé sur les Seawolves il y a quelques semaines.

Pour faire court, Stony Brook a remporté 11 matchs avec plus souvent des rencontres ultra-serrées qui se jouent dans le money time. L’équipe fait preuve d’une réelle maturité qui fait plaisir à voir et c’est inattendu.

De là à mettre le programme comme un outsider crédible ? Oui. Stony Brook étonne plus la saison avance et on sent que la marge de progression reste encore immense pour les jeunes pousses.

 

En bref dans l’America East :

 

N’oublions pas Hartford qui, malgré un début de saison catastrophique, reste un oustider dans la conférence. C’est le dernier tour de manège pour les seniors et une page se tournera après cette saison. Du coup, l’équipe sera redoutable pour les matchs de conférence.

Terminons par la jeunesse de UMass Lowell, qui peut battre n’importe qui sur un match (et perdre contre une équipe plus faible). Capable du meilleur comme du pire, le programme peut prendre quelques matchs à des cadors et sera un réel poison pour le tournoi de conférence.

 

Les pronostics de la rédaction :

 

Classement pour le titre – America East
Classement Equipes
1. Vermont
2. UMBC
3. Stony Brook
4. Equipe
5. Equipe
6. Equipe
7. Equipe
8. Equipe
9. Equipe