Quelle équipe remportera la conférence ACC ?

Alors que la première partie de saison se termine, on arrive au premier moment fort de la saison de basketball universitaire : le programme de conférence. Pour y voir un peu plus clair, on vous propose un récapitulatif à mi-saison pour une multitude de conférence, avec nos favoris, nos outsiders et nos pronostics pour le titre.

Neuvième conférence : l’ACC, qui, sous l’impulsion de Duke et Virginia, devrait être l’une des conférences les plus relevées du basketball universitaire cette saison.

 

Les favoris :

Duke Blue Devils (11 victoires- 1 défaite)

 

Qui d’autre ? On ne présente plus cette équipe version 2018. Les Blue Devils entament les matchs de conférence avec le statut de grandissime favori, mais aussi, avec celui de tête à abattre.

Le cinq majeur présenté par Mike Krzyzewski est totalement remodelé dû au départ des 5 titulaires de l’année passée, mais bénéficiant de la meilleure classe de recrutement du basketball universitaire, l’équipe présentée ne manque pas de talent. Si le 5 majeur composé de 4 freshmen est relativement jeune, Duke possède en revanche plusieurs joueurs expérimentés chargés d’apporter un surplus de talent et d’énergie en sortie de banc.

Zion Williamson (19.8 points, 9.4 rebonds) et surtout R.J. Barrett (23.8 points, 6.8 rebonds, 3.8 passes) seront sans doute les deux principaux pourvoyeurs de points cette saison, tandis que Cameron Reddish, bien que décevant jusque-là, devrait apporter de l’adresse extérieure. Le meneur, Tre Jones, devrait être l’un des facteurs clés de réussite ou non des Blue Devils, tout comme le pivot Marques Bolden et sa défense intérieure.

Sur le banc Javin DeLaurier, joueur athlétique et de devoir, et le capitaine Jack White seront les principaux remplaçants de l’équipe cette saison.

Après une défaite face à Kansas à l’occasion de l’Elite 8 l’an passé, Duke possède les armes pour faire mieux et pourquoi pas rééditer la performance de 2015 où les Blue Devils avaient remporté le titre national.

 

Virginia Cavaliers (12 victoires- 0 défaite)

 

La saison dernière, Virginia a connu une défaite embarrassante face à UMBC dès le premier tour de la traditionnelle March Madness. Si l’effectif n’a pas connu un profond chamboulement, la mission principale des Cavaliers est d’effacer cet affront et de réaliser une grande saison.

Si le programme ne possède pas la hype de Duke, il n’en reste pas moins une place forte de la conférence ACC. Si Devon Hall s’en est allé, le backcourt des Cavaliers reste de qualité. L’essentiel de la création devrait être assumé par Kyle Guy (15.4 points) et Ty Jerome (14.2 points, 4.3 passes), tous deux juniors.

Motif d’espoir pour les fans des Cavaliers, tous deux ont grandement progressé à l’occasion de leur saison sophomore : Kyle Guy a été nommé dans la première équipe All-ACC, tandis que Ty Jerome, lui, dans la troisième. Les deux hommes devraient également recevoir l’appui de De’Andre Hunter (14.5 points, 5 rebonds), principal prospect NBA de l’équipe, élu dans la All-ACC All-Freshman Team l’an passé.

Virginia a obtenu le renfort de Braxton Key à l’intérieur, transfert en provenance d’Alabama, qui devrait apporter son talent à l’équipe de Tony Bennett. Dans la peinture, les Cavaliers compteront beaucoup sur la progression de Mamadi Diakite (6.5 points à près de 60% de réussite aux tirs) qui a montré des signes de progressions durant les matchs hors conférence, mais surtout sur le senior Jack Salt, très bon défenseur.

Si Duke semble avoir une longueur d’avance aujourd’hui, l’expérience plaide en faveur de Virginia qui semble être la seule équipe en mesure d’inquiéter les Blue Devils.

 

L’outsider numéro un :

Florida State Seminoles (12 victoires – 1 défaite)

 

Sur la lancée d’une excellente March Madness conclue par une défaite à l’occasion de l’Elite 8, meilleur parcours du programme depuis 1993, les Seminoles attaquent leur calendrier de conférence en position d’outsider.

Homme fort des Seminoles, l’arrière Trent Forrest (10.7 points, 4.5 rebonds, 3.6 passes), cherchera à continuer sa progression, lui qui avait réalisé une fin de saison de haut niveau. A ses côtés, deux autres joueurs de qualité viennent garnir le backcourt. David Nichols, transfuge d’Albany, s’est imposé comme un solide meneur de jeu. Complet et plutôt adroit à longue distance, il est le pendant idéal à Trent Forrest. Le sophomore M.J. Walker (8.3 points), prospect NBA, a gagné en temps de jeu suite au départ de Braian Angola et devrait avoir de nombreuses opportunités de montrer toute l’étendue de son talent.

Le frontcourt est également peuplé de talents parmi lesquels le talentueux ailier, Phil Cofer, qui a la particularité d’évoluer dans sa sixième année d’éligibilité, Blessé en début de saison dernière, son retour fait le plus grand bien et est l’un des joueurs clés du système de Leonard Hamilton.

A ses côtés, le sophomore, Mfiondu Kabengele (11.8 points, 4.5 rebonds), fait saliver quelques scouts NBA, sa mobilité et son shoot extérieur en font le prototype de l’intérieur moderne. Enfin, l’intérieur senior Christ Koumadje sera utile dans la protection de cercle. Le sophomore, RaiQuan Gray, recrue 4-étoiles, devrait lui aussi avoir sa chance de briller au cours de la saison.

C’est donc une équipe de Florida State en pleine progression qui se présente sur la ligne de départ cette saison, les hommes de Leonard Hamilton ont les crocs et ils pourraient être un sacré poil à gratter dans la conférence ACC.

 

En bref dans la conférence ACC :

 

Pour le reste cela est plus décousu et le niveau de la conférence devrait être des plus relevés.

North Carolina emmené par Luke Maye, l’un des meilleurs joueurs du pays tout simplement, a déçu lors de son calendrier hors-conférence mais gare à ne jamais sous-estimer le cœur d’un champion. Si North Carolina a quelques peu déçu, que dire de Syracuse. Les Orangemen, pourtant attendus par un grand nombre d’observateurs, sont totalement passés à côté en ce début de saison, tant dans les résultats que dans la manière. Malgré tout, on peut imaginer un réveil de l’Orange et ces 5 équipes devraient constituer le haut du tableau dans la conférence ACC.

Malgré tout, NC State, Clemson mais aussi Virginia Tech sont de belles surprises et pourraient décrocher plusieurs succès de référence cette saison.

Derrière le niveau apparaît aujourd’hui plus faible, on surveillera tout de même Wake Forest et ses français ainsi que Boston College par la présence de Ky Bowman qui devra enchaîner les cartons pour faire gagner les siens.

 

Classement pour le titre – ACC
Classement Equipes
1. Duke
2. Virginia
3. Florida State
4. North Carolina
5. Syracuse
6. NC State
7. Virginia Tech
8. Clemson
9. Louisville
10. Notre Dame
11. Boston College
12. Pittsburgh
13. Wake Forest
14. Georgia Tech
14. Miami (FL)