Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Grant Holloway 100m Athlétisme Mondiaux Doha 2019
(Crédit photo : Kevin Morris)

“Track The Field” : Grant Holloway et Anderson Peters brillent aux Mondiaux de Doha

70 athlètes-étudiants, dont 20 champions universitaires en 2019, étaient présents à Doha (Qatar) pour les Mondiaux d’Athlétisme et représentaient au total 47 universités.

La compétition a été extraordinaire en terme de performance : 3 records du monde battus, des temps historiques, des courses et des concours merveilleux. Cependant, les Mondiaux ont tout de même connu quelques difficultés comme la chaleur pour les événements hors du stade et le manque de spectateurs.

Pour découvrir tous les résultats des Championnats du Monde de Doha à cette adresse.

Grant Holloway (Florida) sur la plus haute marche du podium

L’ancien couteau-suisse des Gators de Florida a réussi son pari et il est devenu champion du monde du 110m haies. Il permet aux Américains de récupérer une médaille d’or qu’ils n’ont plus gagné depuis 2013.

(Crédit photo : Kirby Lee – USA Today Sports)

Grant Holloway a enchainé les sorties et les courses du sprint, haies, longueur en passant par des relais 4x100m comme 4x400m depuis le mois de janvier. Une médaille d’or est exceptionnelle, voire incroyable, pour le sprinteur de 21 ans qui est sur les routes américaines depuis 10 mois. Il a débuté sa saison le 17 janvier 2019.

Cette victoire, couronnée avec un joli chrono de 13.10s, lance sa carrière internationale de la plus belle des manière.

Quant à Daniel Roberts (Kentucky), son dauphin des Outdoor Nationals, a connu des Mondiaux difficiles en étant disqualifié dès les séries du 110m haies.

L’exploit de Anderson Peters (Mississippi State) au javelot

Le sophomore de Mississippi State a crée une énorme surprise au concours du javelot. Tout le monde attendait un duel entre l’Estonien Magnus Kirt et l’Allemand Johannes Vetter ; mais, finalement, la victoire est revenue à Anderson Peters.

Le jeune homme de 21 ans, invaincu aux Nationals au javelot depuis 2 saisons, offre à la Grenade un deuxième titre de Champion du Monde de l’histoire du pays avec cette médaille d’or inattendue.

Anderson Peters Javelot Athlétisme Mondiaux Doha 2019

Avant la finale, il était seulement le 8ème performeur mondial de la saison, loin des meilleurs lanceurs. Cependant, le jour de la finale, Anderson Peters est resté proche de ses standards avec un jet de 86.89m.

Le grenadien réussit à conclure cette saison en étant invaincu lors des grands rendez-vous : en effet, il a remporté le titre en conférence SEC, aux Nationals, aux Pan American Games, aux NACAC U23 et lors des Championnats du Monde.

Le bilan complet des athlètes de NCAA

Les athlètes amateurs se sont plutôt bien comportés lors des Mondiaux de Doha : 12 athlètes sont repartis avec au moins une médaille.

La plupart des athlètes avait brillé au cours de la saison et on réussit à reproduire de belles performances. Armand “Mondo” Duplantis (LSU) a réalisé un concours à la perche somptueux face à Sam Kendricks, le champion du monde en titre. Toutefois, le suédois a perdu la victoire aux essais. Il aurait dû franchir 5.97m à son premier essai pour acquérir le titre.

Armand Mondo Duplantis Perche Athlétisme Mondiaux Doha 2019
(Crédit photo : Joel Marklund)

Au 800m, Bryce Hoppel (Kansas) a terminé au pied du podium, 4ème, en 1:44.25, bien qu’il a une nouvelle fois battu son record personnel. 

Nattaliah Whyte (Florida Atlantic) a eu l’honneur de lancer le relais 4x100m jamaïcain, titré en 41.44s, et de donner le témoin à Shelly-Ann Fraser-Pryce, neuf fois championne du monde. Dans cette même finale, Kiara Parker (Arkansas) et Teahna Daniels (Texas) ramènent le bronze avec la Team USA.

Obi Igbokwe (Houston) et Tyrell Richard (South Carolina State) ont remporté l’or avec la Team USA sur les relais mixtes.

Qui risque-t-on de revoir en NCAA en 2020 ?

Wadeline Jonathas (South Carolina) a vécu une saison extraordinaire et devrait illuminer la saison prochaine en NCAA.

La jeune américaine, qui évoluait en Division-III l’an passé, a progressé à une vitesse fulgurante : elle est devenu championne du 400m en NCAA, vice championne des Etats-Unis du 400m et est arrivée 4ème du 400m en 49.60s, ce qui fait d’elle l’athlète universitaire la plus rapide de l’histoire sur 400m.

En clôture des Mondiaux, elle a couru en dernière relayeuse du 4x400m pour la Team USA : elle y remporte un premier titre mondial aux côtés de filles comme Dalilah Muhammad, détentrice du record du monde du 400m haies, Sydney McLaughlin, détentrice du record du monde junior du 400m en salle et 400m haies, ou encore de Allyson Felix, athlète la plus titrée dans l’histoire des Mondiaux (présente en série).  

Wadeline Jonathas 4x400m Athlétisme Mondiaux Doha 2019
(Crédit photo : Jason Henderson)

Il faut retenir le nom de Hakim Sani Brown (Florida). Le jeune japonais nourrit beaucoup d’attentes en vue de la saison 2020, puisque les Jeux Olympiques auront lieu dans son pays. Il a pris part aux demi-finales du 100m à Doha (Qatar) et il a ensuite réussi à gagner une médaille de bronze sur 4x100m avec le Japon en tant que dernier relayeur, à 20 ans. 

Sur 200m, Anglerne Annelus (USC) rate le bronze pour seulement 8 centièmes. Elle a couru en 22.59s lors de la finale, soit un moins bon temps que lors de la finale des Nationals (22.16s). Toutefois, ces Mondiaux restent prometteurs pour le futur. 

Il faudra aussi suivre Jonathan Sacoor (Tennessee), après une première saison difficile à Knoxville pour le jeune belge, où il a dû s’adapter au changement de coaching et à des pépins physiques. Il est arrivé jusqu’en demi-finale du 400m à Doha (Qatar), où il a battu son record personnel de la distance (45.03s) et remporté le bronze avec la Belgique sur 4x400m. 

Le bilan des français aux Mondiaux ?

Yanis David (Florida) était la seule athlète-étudiante représentant la France aux Mondiaux de Doha (Qatar).

Après un titre aux Outdoor Nationals à la longueur, elle a affronté une blessure au talon. Elle s’est alors concentrée sur une seule épreuve, la longueur, pour les Championnats du Monde (le triple saut ayant été mis de côté). Mais, pour ses premiers Mondiaux, elle a été éliminée dès les séries et termine 20ème avec un saut de 6.46m (+0.5).

Plus de lecture ?
“Track the Field” : présentation des ‘US Trials’ 2019, ultime étape avant les Mondiaux