Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo: @KentuckyTrack)

“Track the Field” : présentation des équipes et des français en athlétisme outdoor

Après une belle saison de cross country et une première partie en indoor, les équipes ont maintenant rendez-vous avec la saison estivale d’athlétisme en outdoor. Une saison qui s’annonce longue et palpitante. 

 

Les épreuves :

 

  • Piste:  100m, 200m, 400m, 800m, 1’500m, 5’000m et 10’000m
  • Haies: 100m haies pour les femmes, 110m haies pour les hommes, 400m haies et 3’000m steeple 
  • Lancés: Poids, marteau, disque et javelot 
  • Sauts: Longueur, triple saut, hauteur et perche
  • Relais: 4x100m, 4x400m 
  • Epreuves combinés: Décathlon pour les hommes et Héptathlon pour les femmes

Comment se déroule la saison outdoor ?

Depuis début mars et jusqu’en fin avril, les équipes vont enchainer les meetings au cours desquels les rencontres mélangent professionnels, lycéens et amateurs. Les meetings les plus importants sur le sol américain se nomment, entre autre, les Mt Sac Relays, Penn Relays, Florida Relays, Drake Relays ou Texas Relays.

À partir de mai, la saison des championnats débute avec, comme première étape, les championnats de conférence puis les Regionals. Les Regionals (deux sur l’ensemble du pays, la zone Ouest et la zone Est) servent de compétition qualificative pour les NCAA Championships, à Austin, au mois de juin. 

Comment se déroulent les qualifications ? 

Pour avoir le droit de concourir aux Nationals, les athlètes doivent, de mars à mi-mai, réaliser une performance qui les positionnent dans le Top-48 de leur région. Les athlètes auront une deuxième chance pour se qualifier en terminant dans le Top-12 de leur région aux Regionals.

Exception pour les épreuves combinées, les athlètes doivent être classés dans le Top-24 national après les championnats de conférence. 

(Crédit: @LSUTrackField)

Quel est le calendrier typique d’une équipe (durant la saison d’Outdoor) ? Prenons par exemple le programme de Oregon en 2019 :

  • 22 au 23 mars: SDSU Aztec Invitational à San Diego (California)
  • 24 au 29 mars: Stage de préparation au centre olympique de la Team USA à Chula Vista (Californie)
  • 29 au 30 mars: Stanford Invitational à Palo Alto (Californie)
  • 5 au 6 avril: Sun Angel Classic à Tempe (Arizona)
  • 17 au 18 avril: Bryan Clay Invitational à Azusa (Californie)
  • 18 au 20 avril: Mt. SAC Relays à Torrance (Californie)
  • 19 au 20 avril: Cardinal Classic à Palo Alto (Californie)
  • 19 au 20 avril: Beach Invitational à Long Beach (Californie)
  • 26 au 27 avril: Desert Heat Classic à Tucson (Arizona)
  • 26 au 27 avril: OSU High Performance à Corvallis (Oregon)
  • 2 mai: Payton Jordan Invitational à Palo Alto (Californie)
  • 3 mai: Portland Twilight à Portland (Oregon)
  • 4 au 5 mai: Pac-12 Multis Championships à Tucson (Arizona)
  • 11 au 12 mai: Pac-12 Championships à Tucson (Arizona)
  • 23 au 25 mai: NCAA West Preliminary à Sacramento (Californie)
  • 5 au 8 juin: NCAA Championships à Austin (Texas)
  • 25 au 28 juillet: USA Championships à Des Moines (Iowa)
  • 29 septembre au 6 octobre: Championnats du Monde à Doha, Qatar

 

Les équipes à suivre en cette saison :

 

Pour le championnat féminin :

 

USC Trojans 

L’équipe de Caryl Smith-Gilbert a de grandes chances de conserver son titre national. Comme lors de la saison d’athlétisme indoor, la head coach peut compter sur une grande équipe de sprinteuses ; si bien que les Trojans peuvent éventuellement faire une razzia sur le sprint plat et les haies. Plusieurs observateurs voient l’équipe dépasser les 70 points.

Ils pourront compter sur la championne du 60m Twanisha Terry, la championne du monde junior 2017 du 400m haies Anna Cockrell, la championne NCAA du 60m haies Chanel Brissett et la tenante du titre du 400m en salle, Kaelin Roberts.

 

Florida Gators 

Les Gators compteront sur la française Yanis David et sur Sharrika Barnett. Il sera difficile de renverser USC ; cependant, le podium reste ouvert, puisque l’équipe est capable de prendre des points aux sauts et au 400m. 

(Crédit: @GatorsTF)

Oregon Ducks 

Oregon devrait être trop juste pour viser la victoire. Toutefois, là encore, les Ducks peuvent viser le podium comme au NCAA Championships de Cross Country et aux NCAA Championships Indoor. Encore une fois, Jessica Hull sera l’élément indispensable de l’équipe en demi-fond. Le head coach Robert Johnson peut également compter sur plusieurs renforts, de retour après avoir choisi un redshirt comme Briyahna DesRosiers et Venessa D’Arpino.

 

Arkansas Razorbacks 

A l’instar de 2016, les filles sortent d’une belle saison hivernale et aimeraient concrétiser avec un titre national lors de la saison d’athlétisme outdoor. Toutefois, la tache ne sera pas facile face à USC, et contrairement à l’indoor, Lance Harter ne peut pas compter sur une équipe aussi solide.

Dans cette équipe, il sera interessant de suivre Payton Stumbaugh-Chadwick, Janeek Brown et Alexis Jacobus. Cette dernière tentera de remporter le titre à la perche, comme cet hiver.

 

Pour le championnat masculin :

 

Texas Tech Raiders 

Comme cet hiver, Texas Tech se présente en tant que favori. C’est l’un des programmes les plus complets du pays et le leader de l’équipe, Divine Oduduru, sera le grandissime favori du 200m. De plus, ils pourront aussi miser sur les deux sauteurs Charles Brown et Odaine Lewis.

L’écurie peut compter sur un bon groupe de 800m avec Vincent Crisp, Jonah Koech et Sven Cepus.

 

Texas A&M Aggies 

Texas A&M peut compter sur le retour de Robert Grant, qui avait choisi de prendre un redshirt la saison dernière. Les Aggies détiennent une solide équipe de coureurs de 400m et de 400m haies, et sur ces deux courses, ils devrait empocher beaucoup de points. De plus, Devin Dixon sera très attendu après son échec aux Nationals, en hiver, sur 800m.

 

Florida Gators 

Comme en 2017, l’écurie de Florida peut s’imposer. Le head coach Mike Holloway mise sur les talentueux Grant Holloway, Hakim Sani Brown, Benjamin Lobo Vedel, Chantz Sawyers ainsi que les lanceurs de marteau Thomas Mardal et A.J. McFarland. A l’image de son aventure hivernale, Grant Holloway devrait ramener beaucoup de points à son équipe : le junior devrait faire le 110m haies, la longueur, 4x100m et 4x400m. 

 

LSU Tigers 

Cela fait 17 ans que les Tigers attendent un nouveau titre national. Cette saison, grâce à un bon recrutement, ils peuvent clairement espérer le titre. “Mondo” Duplantis, JuVaughn Harrison et Ravon Grey seront les leaders de LSU. Le head coach Dennis Shaver peut aussi miser sur les relais 4x100m et 4x400m, où les garçons ont impressionné en début de saison. 

 

Les français à suivre cette saison :

 

Rougui Sow (senior), à la longueur à Florida State 

La jeune française visera le titre à la longueur, lors des Nationals, mais aussi dans la conférence ACC. 

 

Yann Randrianasolo (senior), à la longueur à South Carolina 

Le senior a bien débuté sa saison : il a déjà sauté à plus de 8m (8.07m à Columbia). Avec une performance de cette envergure, il peut clairement viser le podium aux championnats de conférence SEC et voire même aux NCAA Championships.

(Crédit: @GamecockTrack)

Yanis David (senior), longueur et triple saut à Florida

Comme cet hiver, il existe de réelles chances qu’elle réalise le doublé à la longueur et au triple saut lors des Nationals. Par la suite, la française tentera aussi de s’imposer aux championnats d’Europe U23 afin de se qualifier pour les Mondiaux à Doha. 

 

Axel Hubert (freshman), au décathlon à Texas Tech 

Le tahitien a déjà réaliser un décathlon de 7490 points. Pour le moment, il se positionne dans le Top-8 national et possède de grandes chances de se qualifier pour les Nationals. Toutefois, il devra sans doute faire mieux que cette performance pour assurer sa qualification.

 

Emmanuel Roudolff-Lévisse (junior), sur la distance à Portland 

Le français a sorti une belle saison de cross country. Après sa non-qualification aux Nationals lors de la saison d’athlétisme indoor, il est retourné sur les terrains boueux où il a remporté le championnat de France de cross country. Le junior a ensuite fini 50ème aux championnats du monde de cross country à Aahrus (Danemark). 

Il peut viser une qualification au 1500m cet été en athlétisme outdoor, mais aussi sur son épreuve de prédilection, le 10.000m, où il peut clairement viser un Top-8. 

 

Marie- Josée Ebwea-Bilé (senior), à la longueur et au triple saut à Kentucky

Le podium est un objectif réalisable au terme de la saison de triple saut, comme en 2018. Elle tentera aussi de se qualifier pour les finales à la longueur.

(Crédit: @KentuckyTrack)

Antoine Sénard (freshman), sur la distance à Eastern Kentucky 

Le français entreprend un redshirt, cet été, puisqu’il n’est toujours pas remis de sa blessure à la cuisse. Ses entraineurs préfèrent le préserver pour la future saison de cross country. 

 

Baptiste Jard (freshman), sur la distance à Incarnate Word 

Le freshman connait une période difficile et il ne possède pas de réels objectifs pour la saison estivale d’athlétisme. Il pourrait courir lors des championnats de conférence si son head coach fait appel à lui. Néanmoins, il se concentre plutôt sur la future saison de cross country.

 

Antoine Godin (freshman), sur la distance à Texas Rio Grande Valley 

De retour d’une mononucléose, l’objectif du français sera tout d’abord de bien figurer lors des championnats de conférence, où il devrait doubler 1.500m et 3.000m steeple. Son but sera d’inscrire des points pour son équipe, avant d’enchainer avec la saison française. 

 

Maxime Gardes (freshman), au sprint à Texas Rio Grande Valley 

Le freshman tentera de viser le podium du 100m en conférence. De plus, il essayera de rapporter des points importants pour que son équipe termine sur le podium.

 

Simon Bedard (junior), sur la distance à Cal Baptist 

Le spécialiste du 1.500m vit une saison particulière. À la demande de son head coach, il est monté sur 5.000m et 10.000m. Pour son premier 10.000m, il a réalisé une belle performance de 29:57.86. Néanmoins, ses objectifs restent encore flous en ce début de saison d’athlétisme outdoor.

 

Martin Lamou (freshman), au triple saut à Florida State

Finalement, il semble qu’il ne devrait pas sauter de la saison en NCAA.

Plus de lecture ?
“Track the Field” : présentation des ‘US Trials’ 2019, ultime étape avant les Mondiaux