Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Arkansas Razorbacks Athlétisme Indoor Track
(Crédit photo : Arkansas Razorbacks Athletics)

“Track the Field” : présentation des NCAA Championships en athlétisme indoor et cross-country

Les meilleurs programmes et athlètes universitaires se réunissent dès jeudi soir pour les NCAA Championships en athlétisme indoor. Le premier grand rendez-vous de la saison hivernale se déroule dans la mythique salle du « Randall Tyson Track Center » à Fayetteville (Arkansas).

Ensuite, ils enchaînent dès lundi avec les Nationals de cross-country, dernier événement de la saison, qui a lieu à Stillwater (Oklahoma). 

Comment se déroulent les deux événements ? La NCAA a mis en place un dispositif face au COVID-19. Ainsi, la compétition d’athlétisme indoor se disputera sans public au contrairement de celle de cross-country, où les programmes ont reçu l’autorisation d’inviter 24 personnes pour les équipes et 6 personnes pour les athlètes ayant une qualification individuelle.

En 2021, les Nationals de la saison en athlétisme indoor s’étalent sur 3 jours au lieu de 2, en temps normal, avec des sessions exclusivement réservées aux femmes et d’autres réservées aux hommes. Le but étant d’éviter d’avoir trop de monde dans les lieux communs comme la salle d’échauffement.

Comment une équipe peut remporter le titre ? Pour remporter le titre national en indoor, les équipes doivent terminer avec le plus de points possible. En cross-country, l’équipe avec le moins de points à la fin de la course remporte les NCAA Championships. 

Où suivre les compétitions ? L’indoor va être diffusé sur ESPN3 et le cross-country sur ESPNU. Hors Etats-Unis, les deux championnats peuvent être suivis sur la plateforme payante de l’ESPN Player et sur mon compte twitter @NelsonCarterJr

  • Jeudi : à partir de 18h.
  • Vendredi : à partir de 20h45, session masculine puis 1h15 session féminine
  • Samedi : à partir de 19h30, session masculine puis 0h00 session féminine
  • Lundi : à partir de 17h30 (17h50 course féminine de 6km puis 18h40 la course masculine de 10km)

Le lien pour suivre tous les résultats des NCAA Championships en indoor et les résultats des NCAA Championships en cross-country.

(Crédit photo : OSU Athletics)

Les équipes à suivre aux NCAA Championships d’athlétisme :

Pour le trophée par équipe en athlétisme indoor, Arkansas semble être intouchable.

L’équipe de Lance Harter possède l’un des plus grands contingents avec 25 invitations à domicile. D’ailleurs, les Razorbacks vont même se permettre le pari fou de tenter de conserver leur titre en indoor et en cross-country. En effet après la compétition, le groupe de distance va enchaîner sur le cross avec pour ambition de gagner le trophée par équipe. La concurrence sera rude avec avec BYU, New Mexico et Stanford

Chez les hommes, Oregon fait figure de grand favori.

Le dernier titre de l’équipe en athlétisme indoor date de 2016.

À Fayetteville (Arkansas), Robert Johnson va tenter d’ajouter un 14ème titre à son impressionnant palmarès. Le head coach des Ducks peut miser sur une belle équipe de demi-fond et sur le jeune sprinteur de 19 ans, Micah Williams. Le freshman vient de réaliser 6.49s en altitude sur 60m.

La plus grande concurrence de Oregon risque d’être LSU. Les Tigers peuvent compter sur Terrance Laird (20.28s sur 200m), Noah Williams (45.26s sur 400m), Sean Burrell sur 400m, les haies avec Damion Thomas, Eric Edwards Jr. et surtout sur JuVaughn Harrison à la hauteur et la longueur.

Arkansas peut aussi jouer les trouble-fêtes avec son équipe, comme chez les femmes, puisqu’il est tout simplement les programme avec le plus d’athlètes sélectionnés pour la compétition.

(Crédit photo : Matt Parker)

BYU, grand favori du cross de Stillwater

Les hommes de BYU sont bien partis pour conserver le titre suprême en cross-country.

L’écurie d’Ed Eyestone semble être beaucoup trop forte. Les Cougars peuvent clairement prétendre à la victoire par équipe et en individuel avec Conner Mantz. À moins que Northern Arizona se réveille et assène une première défaite à BYU.

Toutefois, cela risque d’être très difiicile pour le groupe de Mike Smith. Ils ont été battu lors des championnats de conférence Big Sky par Southern Utah avec une équipe incomplète et en début de saison. Il sera tout de même très intéressant de suivre la première de Nico Young, vu comme l’un des grands espoirs du demi-fond américain et de Luis Grijalva.

Arkansas et Stanford peuvent aussi jouer la victoire. Quoiqu’il faudra être extrêmement fort pour devancer les Cougars de BYU. 

À noter que Oregon manque le rendez-vous pour la première fois depuis 2015. De plus, l’équipe masculine de Michigan n’a pas été sélectionné tandis que Charlotte et Gonzaga participeront aux Nationals de cross-country pour la première fois.

(Credit: BYU Athletics)

Qui peut battre les garçons d’Oregon de demi-fond en salle ?

Depuis le début de cette saison, Oregon ne cesse d’impressionner sur les épreuves du 800m au 3000m. À vrai dire, les Ducks dominent les bilans nationaux. À Fayetteville (Arkansas), les protégés de Ben Thomas ont pour objectif de réaliser une razzia sur ces épreuves de demi-fond.

Pour commencer sur le Mile, Cole Hocker aura la lourde de tâche de ramener les 10 points de la victoire.

Le jeune américain de 19 ans sort d’un début de saison incroyable. En effet, il est devenu le 8ème performeur de l’histoire avec un 3:50.55 sur la distance en février. Pour ses premiers NCAA Championships en l’absence de son coéquipier Cooper Teare (nouveau détenteur du record universitaire dans la discipline 3:50.39) sur le Mile au profit du 3000m, il aura le rôle de grand favori et devra faire face à un concurrent de poids nommé Sam Tanner (Washington).

En effet, plusieurs garçons peuvent contrecarrer les plans des Ducks.

Le jeune néo-zélandais se trouve dans une forme époustouflante. Lors de sa première course sous les couleurs des Huskies, il a battu le record de Nouvelle-Zélande et la meilleure performance universitaire en salle du 1500m avec un 3:34.72 à Staten Island (New York) lors d’un meeting professionnel. Par la suite, il a réalisé un 3:55.23 sur le Mile à domicile tout en étant très facile.

Qui peut créer la surprise sur cette épreuve du Mile ? Lucas Bons (BYU), Waleed Suliman (Ole Miss) et le talentueux kényan Eliud Kipsang (Alabama), qui a l’honneur d’être l’homonyme du champion olympique du marathon en titre.

Sur le 3000m, Cooper Teare et Cole Hocker semblent être les grands favoris. Cependant, les fondeurs d’Oregon devront faire attention à l’espagnol Mario Garcia Romo (Ole Miss). Le sophomore a dernièrement fait forte impression aux finales de conférence SEC.

Pour le 800m, Charlie Hunter (Oregon) semble être intouchable. Lors de sa dernière course, il a enchaîné un 3:53.49 sur le Mile avec un 1:45.59 sur 800m dès le lendemain. Il faudra être très fort pour battre l’australien. D’ailleurs, ce dernier peut compter sur un coéquipier avec lui dans la course, en la personne de Luis Peralta.

Sur le papier, son plus grand adversaire devrait être Takieddine Hedeilli (Texas Tech). L’algérien a couru en 1:45.98 à plus de 900m d’altitude en janvier. 

Athing Mu, la freshman à suivre !

Depuis janvier, Athing Mu éclabousse la concurrence.

À vrai dire, la jeune américaine de 18 ans n’a pas vraiment d’adversaire à sa hauteur. Sa réelle concurrente ? Elle-même.

Elle a battu dernièrement le record du monde juniors du 800m en dominant l’épreuve en 1:58.40 aux finales de SEC sans les pointes en plaques en carbone. L’américaine n’a pas encore cédé à la nouvelle tendance. Elle préfère courir avec des pointes de 400m. 

Pour ses premiers NCAA Championships en athlétisme indoor, la spécialiste du 800m s’aligne sur 400m avec sans doute, dans un coin de sa tête, l’envie de se rapprocher du record universitaire et américain de Kendall Ellis (50.34s en 2018). Son record actuel est de 50.52s, ce qui représente le meilleur temps réalisé de l’histoire par une athlète junior. 

Une chose est certaine : on n’a pas fini d’entendre parler de Athing Mu en 2021.

(Crédit photo : Craig Bisacre)

Plusieurs records universitaires en danger ?

6 records universitaires ont déjà été battus cette année.

À Fayetteville (Arkansas), plusieurs records risquent de tomber comme celui du 200m détenu par Gabrielle Thomas (22.38s en 2018). Abby Steiner (Kentucky) a la capacité de le battre et l’ancienne joueuse de soccer s’est rapprochée de très près en fin février (22.41s).

Le fils de Anthony Washington (champion du monde du disque en 1999), Turner Washington (Arizona State), possède les armes pour battre à nouveau son récent record au lancer du poids. À Lubbock (Texas), il a lancé à 21.85m. Cependant, le record universitaire peut très bien aussi être battu par Adrian Piperi (Texas), avec une marque à 21.74m cette saison.

Le concours de la perche sera bien évidemment à suivre. KC Lightfoot (Baylor) est devenu le premier athlète-étudiant à franchir la barre des 6 mètres en salle. Il aura à coeur de battre son record universitaire pour la 3ème fois de la saison… et surtout d’aller un peu plus haut. 

D’autres records peuvent tomber comme celui du relais DMR avec Oregon ou du 4x400m féminin avec Texas A&M. 

(Credit : Kentucky Athletics)

À suivre aussi cette semaine en athlétisme :

  • Matthew Boling (Georgia) sur 200m, à la longueur et sur 4x400m.
  • Joseph Fahnbulleh (Florida) sur 200m.
  • Sur 60m, Twanisha Terry (USC) et Joella Loyd (Tennessee)
  • Ackera Nugent (Baylor) sur 60m haies, qui vient de battre le record du monde juniors.
  • Tyra Gittens (Texas A&M) avec un gros programme : pentathlon, longueur et hauteur.
  • Ruth Usoro (Texas Tech) à la longueur et au triple saut, avec des marques de 6.82m et 14.36m.
  • Trey Cunningham (Florida State) sur 60m haies.
  • Le 4x400m masculin entre North Carolina A&T, Tennessee, Kentucky et Georgia.
  • Le jamaïcain Carey McLeod (Tennessee) au triple saut et à la longueur.
  • Les équipe de Stanford et Tulsa chez les hommes en cross-country et NC State chez les femmes avec la jeune espoir américaine Katelyn Tuohy dans leurs rangs.
https://twitter.com/Vol_Track/status/1365814723304808448

Les français aux NCAA Championships d’athlétisme :

Alessia Zarbo (sophomore), DMR à Oregon 

La championne de France du 5000m est la seule française qualifiée aux Nationals en athlétisme indoor, avec un rôle de remplaçante dans le relais DMR de Oregon. 

Simon Bedard (senior) et Pierre-Louis Détourbe (senior), cross-country à Butler 

Les deux français viennent de remporter le titre par équipe dans la conférence Big East (devant Georgetown et Villanova. Une première pour l’Université de Butler.

Simon Bedard vise le statut d’All-American (ce qui implique de finir parmi les 40 premiers du cross-country). Le morbihannais sort d’une 3ème place aux championnats de conférence, une position dont il dit être resté un peu sur sa faim. Il préfère retenir le trophée par équipe. 

Pour Pierre-Louis Détourbe, il se trouve un peu dans l’inconnu puisque c’est la première fois qu’il participe à la compétition finale en Division I. 

Je veux juste faire une super course.

Après faire une super course, je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire : parce que Top 80 ou Top 100 ça peut-être génial. Je n’ai jamais couru en D-I. Puis le niveau de la D-I est très différent de celui de la D-II.

raconte Pierre-Louis Détourbe à Midnight On Campus.

Récemment, le jeune français a terminé 9ème des championnats de conférence Big East. En équipe, les Bulldogs sont classés 22ème mais ils ont pour objectif d’atteindre le Top 15. Simon Bedard pense même au Top 10.

(Credit : Butler Athletics)
Plus de lecture ?
Stephen F. Austin Athlétisme 4x400 Nationals 2021
Hadrien Choukroun (S.F. Austin) : “on doit trouver les mecs qui vont être bons avant qu’ils soient bons.”