La chaos règne à Wisconsin-Milwaukee avec un cinq-majeur à reconstruire.

L’intersaison en basketball universitaire peut vite devenir problématique pour certains programmes issus des Mid-Majors.

Vos stars peuvent faire leur valise pour un programme plus important dans la hiérarchie nationale, ou tout simplement, pour un autre programme. Comme chaque année, quelques équipes connaissent un exode intense, qui est souvent fatal pour les saisons suivantes.

C’est le cas de Wisconsin-Milwaukee (véritable nom de l’université, mais le programme est souvent cité comme Milwaukee ou UWM), qui en un jour, vient de perdre ses trois meilleurs joueurs.

Pourtant, cette saison fut assez intéressante pour la première sous la houlette de Pat Baldwin. Pour son premier job en tant que head coach, à la suite d’une carrière d’assistant remplie à Northwestern, Missouri State ou encore à Loyola-Chicago, il a réussi à remettre le programme des Panthers sur les bons rails, après des derniers exercices très mauvais.

Une 5ème place lors de la saison régulière avec un bilan de 8 victoires pour 10 défaites dans l’Horizon League, un bilan général plutôt honnête avec 16 victoires au compteur pour 17 défaites, bien loin des “standards” des derniers exercices, où l’on passer tout juste la barre des 10 victoires sur la saison.

Mais voilà, cette saison très encourageante pour de la reconstruction vient de prendre un énorme coup derrière la tête. Les trois joueurs majeurs de Milwaukee, Brock Stull, Jeremiah Bell et Bryce Nze ont annoncé leur départ du campus avec effet immédiat.

Une nouvelle dévastatrice pour le programme de basketball de Milwaukee, puisque le trio de leaders représentait pas moins de 55% des points et 47% des rebonds de l’équipe la saison dernière.

Pire encore, outre ces trois départs, c’est l’intégralité du cinq-majeur qui ne sera plus sur le campus, que ce soit sur transfert ou alors sur fin de cursus universitaire.

Brett Prahl vient de finir un cursus très solide avec les Panthers. L’international Danois August Haas n’a jamais obtenu sa chance et il lui restera deux années d’éligibilité universitaire, à conclure dans le programme qu’il souhaite.

Ce n’est pas idéal pour continuer le processus de reconstruction. Pat Baldwin a immédiatement commenter ces départs, dont voici un extrait :

“Notre staff et moi-même souhaitons une bonne continuation à Jeremiah, Brock et Bryce pour leur futur. C’est vrai que ce n’est pas encourageant de voir des joueurs qui partent, mais n’oublions pas que ce sont des étudiants-athlètes et ils possèdent leur mot à dire dans leur carrière universitaire.

Ils veulent tenter leur chance dans une équipe plus compétitive et je respecte ce choix et je souhaite les remercier pour leur contribution au sein du programme”.

C’est une terrible nouvelle pour les fans, qui commencent à hausser le ton vis-à-vis des instances dirigeantes au sein de l’université.

On n’aime pas la tournure que prend les événements, surtout au sein d’un programme réputé chez les Mid-Majors comme Milwaukee. Cela devait devenir une place forte de l’Horizon League pour les prochaines saisons, si ce n’est dès la saison prochaine. Mais le destin en a décidé autrement.

Il reste un petit peu de temps à Pat Baldwin et ses assistants pour trouver au moins onze joueurs sous bourses.

Heureusement, trois recrues en provenance de Junior College ont signé avec les Panthers ainsi qu’un freshman issu de la prochaine promotion de recrutement. Il reste encore 5 bourses à offrir pour 2018, les cinq étant en attente sur des prospects lycéens.

 

N.B : le bien informé Jon Rothstein annonce le transfert du joueur d’Illinois, Te’Jon Lucas, en direction des Panthers. Le futur junior devra rester sur la touche la saison prochaine suite à son transfert mais il lui restera deux années d’éligibilité par la suite.