Les équipes All-American ont été dévoilées par l'Associated Press avec l'équipe type est composée de tous les acteurs principaux de la saison.

Le Final Four approche, et comme à son habitude, l’Associated Press a dévoilé les différentes Equipes de l’Année pour cette saison 2016/2017 de basketball universitaire, connus sous le nom de AP All-America. Sans trop de surprise, on y retrouve les joueurs qui ont marqué cette année de compétition.

Le meneur de jeu de Kansas, Frank Mason III, a été désigné à l’unanimité au sein de l’équipe première. Le senior des Jayhawks est le seul joueur à avoir reçu le vote des 65 membres du comité. S’il n’a pas pu emmener son équipe au Final Four, Frank Mason III (20.8 points, 4.1 rebonds et 5.1 passe de moyenne) a totalement porté l’équipe de Bill Self avec le freshman, Josh Jackson.

Il est accompagné de Justin Jackson (18.1 points et 4.6 rebonds de moyenne). L’ailier de North Carolina a été l’une des pierres angulaires du jeu de Roy Williams à UNC cette année. S’il a connu quelque bas, il est le seul joueur de ce cinq de l’année à être présent au Final Four.

Ils sont rejoints par le freshman de UCLA, Lonzo Ball, qui a été éblouissant cette saison au sein d’un programme plutôt moribond ces dernières années. Le californien (14.6 points, 6.1 rebonds et 7.9 passes de moyenne sur l’année) a mené les Bruins à franchir un petit cap, qui ont été tout au long de la saison l’un des meilleurs programmes depuis le début de saison en novembre.

Avec lui, Josh Hart (18.9 points et 6.5 rebonds sur la saison) a une nouvelle fois réalisé une superbe saison avec Villanova mais n’a malheureusement pas pu éviter l’élimination des siens au second tour de la March Madness face à Wisconsin, ce qui fut la surprise de ce tournoi.

Enfin le dernier membre de cette première équipe All-America, Caleb Swanigan. L’intérieur sophomore de Purdue (18.5 points et 12.6 rebonds), a totalement éclos cette année en portant son équipe à coup de doubles-doubles à la quasi-totalité des matchs de l’année. Malheureusement, lui aussi n’a pas su emmener son équipe plus loin que le Sweet 16 où les Boilermakers ont été éliminés par Kansas.

La seconde équipe All-America est constituée de Nigel Williams-Goss (Gonzaga), Dillon Brooks (Oregon), Johnathan Motley (Baylor), Luke Kennard (Duke) et du de Kentucky Malik Monk.

La troisième équipe rassemble elle, Josh Jackson (Kansas), Markelle Fultz (Washington), Lauri Markkanen (Arizona), Bonzie Colson (Notre Dame) et Ethan Happ (Wisconsin).