Perdu dans les méandres du monde High School et NCAA ? Ne cherchez pas plus loin pour des réponses.

N’importe quelle personne intéressée par le basketball aux Etats-Unis s’est plongé, un jour ou l’autre, dans la formation de ses joueurs préférés. Cette formation passe entre autre par la ligue universitaire de la NCAA, mais ces recherches peuvent amener dans des strates bien plus profondes.

Le Junior College. Le AAU. La Prep School.

Ce sont possiblement des noms barbares pour vos oreilles mais ces institutions font partie intégrante de la progression des jeunes basketteurs sur les parquets. Les trois organisations tournent en orbite entre le High School et la NCAA, telles des échelles entre les deux ligues majeures pré-professionnelles outre-Atlantique.

Mais les considérer comme de simples traits d’union serait un raccourci beaucoup trop simples. Ce sont trois entités particulièrement bien définies et infiniment plus complexes qu’une étape formatrice en prévision d’un (très) hypothétique avenir professionnel.

Au fil de nos conversations, nous nous sommes aperçus que nos propres connaissances étaient insuffisantes et ne couvraient pas adéquatement des organisations mentionnées jour et nuit par notre entourage. L’envers du décor de l’accession au basketball universitaire n’est en réalité pas un chemin si uniforme et dénué de péripéties. Jouer pour un programme de basketball d’une université de Division I en NCAA s’avère déjà être un accomplissement en soi tellement la route est semée d’embuches.

Nombre de stars lycéennes ont disparu de la circulation en arrivant au sein de la ligue universitaire, tandis que des joueurs lambda au lycée ont émergé de leur cocon contre toute attente une fois que la terrible route vers la NCAA ait touché son but.

Et dans la plupart des cas, ces jeunes athlètes ont foulé les parquets du Junior College, de l’AAU et/ou de la Prep School.

Partir à la découverte de ces entités apparaissaient alors comme une direction des plus logiques. Notre réflexion s’est naturellement porté sur les différences entre ces circuits et de quelle manière ils participent à la formation et à l’organisation de la carrière des joueurs de basketball avant leur arrivée au plus haut niveau universitaire.

Mais nous ne nous sommes pas arrêtés à une simple présentation de ces associations. La critique a pris une place majeure de notre argumentaire et ce pour une bonne raison : nous avions à coeur de montrer les points positifs et les points négatifs de chaque cursus, car ils existent et participent intégralement à leur organisation.

L’offre d’une seconde chance. La pression de l’exposition médiatique. Le risque d’une éducation galvaudée.

Le fonctionnement du Junior College, de l’AAU et de la Prep School n’auront plus de secrets pour vous à partir de maintenant grâce à des dossiers complets et critiques de ces entités peu ou pas connues. Notre passion pour le sport universitaire, et particulièrement le basketball, est invariable de ce qui précède l’arrivée des athlètes en NCAA.

Tous fonctionnent l’un avec l’autre, l’un contre l’autre, pour le meilleur et pour le pire.

Le Junior College, ignoré à tort sur la route de la Divison I.


AAU Basketball : une formation au jeu par l’individualisme.


Le cocktail explosif de la Prep School, où l’éducation est reléguée au second plan.