Rhode Island peut s'en vouloir, puisque les Rams perdent bien qu'ayant mené Oregon pendant la majeure partie de la rencontre.

Ce n’était pas une confrontation que l’on attendait si disputée. Et pourtant, Rhode Island a répondu présent tout au long de la rencontre, en étant même la majeure partie du match devant au score. Mais Oregon n’est jamais totalement hors du coup et ce même s’ils feront à plusieurs reprises l’élastique à la marque. S’ils sont derrières de 8 points à la pause, les Ducks s’imposent finalement de 3 points après une dernière attaque totalement gâché par Rhode Island. Ce fut compliqué mais Oregon est au rendez-vous du Sweet 16 lors duquel les joueurs de Dana Altman joueront Michigan.

Il faut attendre plusieurs minutes avant qu’une des deux équipes ne mettent la main sur cette confrontation. Et cette équipe, c’est Oregon. Les Ducks mènent d’un point après six minutes de jeu (8-9) avant de produire un run de 14-7 et de se retrouver avec 8 points dans la musette à 9 minutes de la mi-temps. L’équipe de Rhode Island est sans réponse, mais les Rams se réveillent par une défense plus resserrée et cela fonctionne.

Les hommes de Dan Hurley s’offrent un run de 12-7 et recollent à 3 points d’Oregon à 5 minutes de la pause (27-30). Les dernières minutes de la première mi-temps sont totalement débridées entre deux équipes avec de l’adresse, un peu plus en faveur de Rhode Island. Les Rams continuent sur leur lancée et rentrent aux vestiaires avec un avantage de 8 points (46-38).

Le début de seconde période est étrange. D’abord, Oregon croit revenir au score en commençant très bien dès le retour, mais Rhode Islande répond très bien et garde son avantage. Puis, d’un coup, le rythme de la partie s’essouffle avec beaucoup de coups de sifflets de la part des arbitres. Les sept premières minutes de la seconde mi-temps se révèlent bizarres, mais qui permettent néanmoins aux Rams de posséder 9 points de plus que les Ducks (56-47).

D’ailleurs, les Ducks pratiquent une presse tout terrain et cela leur permet de revenir, mais pas de passer devant. Pendant de longues minutes, Oregon fait l’élastique au score et cela leur prend beaucoup d’énergie. Ils se trouvent à 4 points à huit minutes du final (64-60) et trois minutes plus tard, Oregon réussit à passer devant suite à un trois points de Dillon Brooks laissé seul à 45°. Ça ne pardonne pas.

Il reste alors moins de 4 minutes au chrono et les Rams sont menés de 2 points (66-68). Menés, oui, mais pas perdus. Ils arrivent une nouvelle fois à retourner la situation et à reprendre l’avantage à 2 minutes du buzzer final (72-68). Mais une nouvelle fois, Oregon parvient à revenir. Il reste une minute à jouer, les deux équipes sont à égalité (72-72). En sortie de temps-mort, Tyler Dorsey donne trois points d’avance à Oregon !

La dernière possession se trouve dans les mains de Rhode Island. Malheureusement, la possession est totalement raté et valide la victoire des Ducks, 72-75, qui prennent la direction du Sweet 16 contre Michigan. Les Rams peuvent s’en vouloir.