Baker Mayfield a pris l'ascendant sur J.T. Barrett et rapporte la victoire aux Sooners.

#5 Oklahoma voyageait sur le campus de Columbus pour affronter #2 Ohio State. Les Sooners étaient à la recherche d’une revanche après la défaite encaissée à domicile la saison dernière. Les Buckeyes voulaient renforcer leur statut de potentiel leader et les deux équipes prétendent bien entendu participer au College Football Playoff. Une rencontre au sommet dans une deuxième semaine de football universitaire de folie.

Et les Sooners ont trouvé leur revanche. Ils s’emparent de la victoire, 31 à 16, face aux Buckeyes. Oklahoma apporte une pièce maitresse à son dossier de prétendant aux Playoffs tandis que Ohio State perd beaucoup de son charme. Les visiteurs n’ont jamais laissé les hommes d’Urban Meyer prendre trop d’avance au score lorsqu’ils étaient menés, répondant coup pour coup, avant de prendre l’avantage et de s’envoler.

Cette envol s’est concrétisé grâce à l’interception de Parnell Motley au début du quatrième quart-temps sur les 25 yards d’Ohio State. En volant la balle à J.T. Barrett, le freshman permet aux Sooners de marquer grâce à cette excellente position sur le terrain et de prendre un avantage de trois scores sur les Buckeyes.

Mais l’homme du match n’est autre que le quarterback d’Oklahoma, Baker Mayfield. Le candidat au Heisman Trophy poste une fiche de 386 yards à la passe, 27 passes réussies sur 35 tentées pour 3 touchdowns dans les airs. Il s’est imposé en leader sur le terrain et sur la touche, haranguant ses coéquipiers et dominant la défense des Buckeyes malgré les crampes.

Le début de premier quart voit Oklahoma trébucher sur la première série avec un turnover on downs. Malgré une très bonne position sur le terrain, J.T. Barrett est incapable de trouver ses receveurs à trois reprises et la première série des Buckeyes se termine en three-and-out. Les Sooners prennent le terrain d’assaut et obtiennent leur première opportunité de touchdown grâce à une interférence de passe dans la end zone. Mais le running back Abdul Adams relâche la balle. Les Buckeyes convertissent leurs premiers first downs du match et ce à trois reprises, avant d’être forcé à punter.

Dès l’ouverture du deuxième quart, le receveur d’Oklahoma Jeff Badet commet à son tour un fumble sur une passe latérale que Damon Webb recouvre sur les 49 yards des Sooners. Le running back Mike Weber connait sa première apparition de la saison mais Ohio State est incapable d’atteindre la end zone, notament grâce aux efforts combinés de Will Johnson, Ogbonia Okoronkwo et Kenneth Murray. Les Buckeyes se contentent d’un field goal de Sean Nuernberger (0-3).

Baker Mayfield espère répondre mais il semble boiter après un sack de Sam Hubbard. Il trouve malgré cela Jeff Badet puis le fullback Dimitri Flowers pour trois passes longue distance. La end-zone se trouve à portée de main, mais le tight end fresman Grant Calcaterra rate une réception sur 3rd down qui l’aurait envoyé à coup sûr dans l’en-but et les Sooners doivent se contenter d’un field goal. Cependant, Austin Seibert manque sa tentative de 37 yards. Insatisfait de la situation dans laquelle les Sooners se trouvent, la défense qui avait brillé sur le dernier drive d’Ohio State force les Buckeyes à punter à nouveau après que Ogbonia Okoronkwo ait sacké J.T. Barrett.

Oklahoma menace Ohio State encore une fois en pénétrant dans leur territoire. Baker Mayfield semble dérangé par une douleur à la jambe, ce qui pousse Kyler Murray à rentrer pour une paire de jeux afin de récupérer. Sur un 3rd & 2 décisif, Chris Worley attrape Baker Mayfield à 1 yard de la conversion et force les Sooners à se contenter d’un field goal à 25 secondes de la mi-temps (3-3).

Beaucoup d’opportunités ont été manquées par Oklahoma à la mi-temps, tandis que J.T. Barrett ne trouve pas le rythme en ayant lancé seulement 25 yards.

Grâce à un très bon retour de kickoff de Parris Campbell, Ohio State commence la deuxième mi-temps dans le territoire d’Oklahoma. Le running back J.K. Dobbins est mis au travail et marque le premier touchdown du match sur une course de 6 yards (3-10). Au même moment, Baker Mayfield met les Sooners en marche malgré ses crampes. Il trouve d’abord Jeff Badet puis Grant Calcaterra et enfin le versatile Dimitri Flowers pour 36 yards et un touchdown (10-10).

J.T. Barrett trouve Austin Mack, emmenant Ohio State sur la ligne des 7 yards adverses, mais les Sooners concentrent leur défense sur le quarterback, qui est incapable de prendre le touchdown de lui même à la course. Ohio State doit se contenter d’un field goal (10-13).

Baker Mayfield trouve CeeDee Lamb pour 17 yards après un formidable scramble et se connecte ensuite avec Mykel Jones pour 42 yards avant d’envoyer Lee Morris dans l’en-but (17-13). Oklahoma mène au score pour la première fois du match. Quelques instants plus tard, alors qu’ils étaient sur le pas de la porte du territoire d’Oklahoma, Ohio State subit un turnover on downs et bénéficiant d’une très bonne position sur le terrain, les Sooners prennent l’avantage sur le front seven d’Ohio State notament à la course avec le fresman Trey Sermon. Celui-ci marque son premier touchdown et les Sooners creusent l’écart (24-13).

Mis sous pression par le linebacker Kenneth Murray, J.T. Barrett lance sa première interception de la saison sur ses 25 yards, Parnell Motley plongeant sur la passe destinée à Johnnie Dixon. Oklahoma profite de l’opportunité et convertit le turnover en touchdown avec une course de Jordan Smallwood (31-13).

Retrouvant un peu de superbe en attaque, les Buckeyes mettent en place une série de 12 jeux. J.T. Barrett est sur le point d’être intercepté à nouveau par Parnell Motley en défense de son propre en-but. Le quarterback ne profite pas de l’opportunité et se résout à prendre le field goal (31-16). Avec 6min29 restantes à l’horloge, Oklahoma construit une série de 5 minutes afin de manger la montre.