Une performance de Lamar Jackson digne d'un Heisman Trophy.

Louisville savait qu’un déplacement à North Carolina allait être une mission périlleuse. Cela n’a pas manqué. Les Tar Heels ont proposé une résistance vaillante mais elle n’a pas suffi face à Lamar Jackson.

Le vainqueur du dernier Heisman Trophy a littéralement porté les Cardinals à la victoire, 47 à 35, grâce à une performance des plus impressionnantes où il compile 525 yards offensifs (393 à la passe, 132 à la course) et 6 touchdowns totaux. La connexion avec le receveur senior Jaylen Smith (9 réceptions, 183 yards, TD) fonctionne toujours aussi bien tandis que le freshman Dez Fitzpatrick (4 réceptions, 78 yards, 2 TDs) s’est révélé comme une arme à surveiller. Le running back Malik Williams (13 portées, 149 yards) a également joué un rôle important en contrôlant le tempo de l’attaque avec Lamar Jackson.

UNC a donné du fil à retordre aux Cardinals, notamment grâce à une attaque performance en première mi-temps avec Chazz Surratt (12/14, 168 yards, 2 TDs) puis Brandon Harris (17/23, 216 yards, TD) lors du deuxième acte. La défense de Louisville n’a pas apporté des signes de confiance, loin de là, mais celle des Tar Heels non plus. Cette dernière a sombré après la pause bien que le touchdown de Thomas Jackson ait donné le leadership aux locaux (28-27).

Malgré cette poussée, Lamar Jackson était tout simplement trop fort. La défense sera un (grave) problème pour le reste de la saison et les équipes spéciales n’ont pas vraiment réglé leurs soucis. Mais le quarterback junior demeure une raison suffisante de croire en les Cardinals. Sans véritablement forcer et sous la pression, il a participé presque uniquement à la construction de trois touchdowns dans le dernier quart-temps pour que Louisville demeure invaincu en 2017.

Louisville a montré ce que son attaque valait avec Lamar Jackson dès les premières secondes ; malheureusement, impossible de s’en sortir mieux qu’avec un field goal. North Carolina répond dans la foulée de la meilleure des manières. Le qurterback freshman Chazz Surratt, qui apparait pour sa première titularisation en carrière, débute avec un pitch de 56 yards sur le premier jeu offensif des Tar Heels avant de lancer le premier touchdown de la rencontre en se connectant avec le tight end Brandon Fritts (7-3).

A l’inverse de ce qu’ils nous ont montré la saison passé, les Cardinals ne montrent pas de véritable explosion offensive et se reposent davantage sur une avancée efficace. Lamar Jackson récite tout de même son football sans forcer, remontant le terrain à chaque fois sans trop de difficultés, jusqu’à la red-zone. Il trouve le freshman Dez Fitzpatrick pour un touchdown à la réception dans un premier temps, laissé totalement seul par la défense adverse, avant d’être stoppé quelques minutes plus tard juste devant l’en-but (13-7).

Les deux quarterbacks se lancent dans une vraie bataille à distance lors du deuxième quart-temps. L’un après l’autre, ils mènent chacun une série de 75 yards conclue en touchdown. Chaz Surratt poursuit son entreprise de dissection de la défense des Cardinals tandis que Lamar Jackson illumine une nouvelle fois le match de sa présence avec une magnifique bombe de 75 yards, justement, en direction de Jaylen Smith. Louisville reprend l’avantage au score (20-14), un écart qui restera identique jusqu’à la pause.

Le deuxième acte commence sur les chapeaux de roue. Lamar Jackson échappe à la vigilance de la défense de UNC et allonge sa foulée pour marquer un touchdown de 47 yards dans la plus grande des facilités. Mais les Tar Heels répondent dans la foulée et montrent à leurs adversaires qu’ils ne seront pas faciles à éliminer. Anthony Ratliff-Williams retourne le kickoff qui suit pour 94 yards jusque dans l’en-but, conservant les siens à distance de tir des hommes de Bobby Petrino (27-21).

Et cette réduction du score n’a pas manqué de profiter aux locaux. De retour sur le terrain en remplacement de Chazz Surratt, l’ancien quartrback de LSU Brandon Harris distille une superbe série qu’il conclut avec une très belle passe laser en direction de Thomas Jackson convertie en touchdown, replaçant UNC en tête au tableau des scores (28-27). Mais ce leadership ne tient pas longtemps et les Cardinals peuvent remercier un certain Lamar Jackson.

Le vainqueur du dernier Heisman Trophy tracte les siens pour deux séries de plus de 70 yards, chacune au début du dernier quart-temps. Le quarterback s’infiltre dans l’en-but à la course dans un premier temps avant de trouver Dez Fitzpatrick par la suite sur une passe de 30 yards (40-28).

La défense de Louisville, plus proche de l’agonie que de la domination au cours de cette rencontre, en profite au même moment pour stopper UNC sur 4th down à deux reprises et manger le reste du chronomètre. Une course de 74 yards de Malik Williams plus loin et Lamar Jackson parachève une nouvelle performance digne d’un Heisman Trophy avec un sixième touchdown en cette journée.