La superbe saison des Seminoles s’arrête sur une déroute (66-91) tandis que Xavier continue son aventure et affrontera Arizona au Sweet 16.

Xavier n’aura jamais douté dans ce match. Face à Florida State, les Musketeers auront quasiment toujours possédé l’avantage au score bien aidé par une adresse à trois points au rendez-vous. Au contraire, les Seminoles ne rentrent rien et voient l’écart augmenter au fil des minutes. De +10 à la pause à 25 à la fin du match.

Dwayne Bacon (20 points, 5 rebonds) et Jonathan Isaac (8 points, 11 rebonds), si les statistiques sont là, n’auront pas eu l’impact nécessaire pour mener leur équipe au Sweet 16. Alors que de son côté, c’est tout l’inverse pour Xavier. On se retrouve avec une marque très bien répartie où cinq joueurs, sur les huit entrés en jeu, terminent avec plus de 10 points. Trevon Bluiett mène les siens avec 29 points et 6 rebonds et qualifie facilement son équipe pour le Sweet 16 où ils feront face à Arizona.

Intensité présente dès le tip-off à Orlando, les Musketeers créent en premier un petit écart de quatre points après les cinq premières minutes, bien aidés par le manque de réussite aux tirs des Seminoles (10-6). Ces derniers n’arrivent pas à combler l’écart et pire, il augmente. Florida State force, veut jouer trop vite pour remonter, mais ça bloque. Derrière, en attaque, Xavier est en pleine réussite et se retrouve avec dix points d’avance à 10 minutes de la mi-temps suite à un trois points de Trevon Bluiett (20-10).

L’écart monte même jusqu’à 15 points. C’en est trop pour Florida State qui commence à relever la tête et par la même occasion à remonter petit à petit au score en étant plus agressif en défense et au rebond. Les Seminoles reviennent à 4 points à 4 minutes de la pause (30-26). Mais les Musketeers sont dans un bon jour. Les joueurs de Chris Mack terminent la première mi-temps sur un run de 9-4 et un 5/7 à trois points (1/8 pour Florida State). C’est logiquement que Xavier mène 44-34 à la mi-temps.

De retour sur le terrain, l’intensité est toujours présente, tout comme l’avance de Xavier. Les Seminoles n’arrivent pas à revenir face à des Musketeers qui jouent très bien en équipe. Et après 8 minutes en seconde période, ils mènent de 17 points (61-44).

Florida State est alors complètement perdu et les Musketeers conservent la marque à 21 points à huit minutes de la fin malgré la défense tout terrain des Seminoles (74-53). Ajouté à cela, Dwayne Bacon et Jonathan Isaac portés disparu au niveau offensif et plus les minutes passent, plus il devient difficile pour Florida State de revenir. L’écart ne bouge pas d’un poil, mais Leonard Hamilton, le head coach des Seminoles, refuse d’abdiquer et laisse ses titulaires sur le terrain. A trois minutes du buzzer final, Xavier est toujours devant de 20 points (84-64).

C’est à 1min30 de la fin que Hamilton comprend qu’il sera impossible de devenir. Il ouvre alors son banc aux walk-ons. La superbe saison des Seminoles s’arrête sur une déroute (66-91) tandis que Xavier continue son aventure et affrontera Arizona au Sweet 16.